Des humains re-prennent la place des robots chez Mercedes-Benz

Automobile

Par Zacharia G le

Les robots n’arrivent plus à suivre. De nos jours, les constructeurs automobiles proposent aux clients de plus en plus d’options. Les modèles qui sortent des usines sont donc régulièrement personnalisés et plus ou moins uniques. Les robots programmés pour répéter une même tâche encore et encore, ne peuvent pas s’adapter à autant de diversité. C’est pourquoi les humains reprennent la main.

usine-mercedes

La S-Class Sedan est une voiture Mercedes-Benz qui est proposée avec de nombreuses options : les garnitures en fibre de carbone, des porte-gobelets et quatre types de capuchons pour les valves des pneus.

Or, la dextérité et la flexibilité des travailleurs humains sont idéales dans ce cas. Markus Schaefer, tête de production du fabricant allemand de voitures, explique :

usine-mercedes-robot

Les robots ne peuvent pas gérer le degré d’individualisation et les nombreuses variantes que nous avons aujourd’hui. Nous économisons de l’argent et protégeons notre avenir en embauchant plus de gens.

Ainsi, plutôt que d’avoir des usines aux travailleurs à majorité mécanique, l’industrie semble se diriger vers un partenariat robot-humain, notamment dans l’usine de Sindelfingen en Allemagne (la plus grosse de Mercedes). Un exemple avec la Mercedes E-Class : il est prévu que des robots plus petits et sécurisés, aident des humains lors de l’installation de l’affichage tête-haute. Deux robots plus gros et fixés sur place, sont ainsi remplacés.

Mercedes n’est pas la seule compagnie à se lancer dans ce genre de duo. BMW, Audi et Volkswagen testent également des robots poids-léger qui pourraient travailler aux côtés d’employés.

Une chose est sûre, à moins que des robots plus intelligents soient intégrés aux lignes de production, ce n’est pas aujourd’hui que des robots remplaceront les travailleurs humains.

Source: Source