Instagram dit adieu à l’ordre antéchronologique

Business

Par Elodie le

À l’instar de sa maison mère Facebook, Instagram va bientôt dire adieu à l’ordre antéchronologique de son fil d’actualité, pour privilégier la pertinence du contenu plutôt que la date et l’heure de publication.

instagram-ordre-antéchronologique

Mais qu’ont donc tous les réseaux sociaux avec la pertinence ? Facebook (depuis 2009), Twitter, qui s’est vu gratifier d’un #RIPTwitter, et maintenant Instagram, ils sont de plus en plus à abandonner l’obsolète ordre antéchronologique (du plus récent au plus ancien) pour lui préférer la pertinence… d’un algorithme !

En effet, Instagram s’apprête à tester un nouvel ordre d’apparition pour les photos et vidéos publiées sur la plateforme, et ce, afin de mettre en avant les contenus les plus pertinents face au nombre, désormais faramineux, de contenus disponibles, 80 millions de photos publiées chaque jour. Les membres du réseau passeraient ainsi à côté de 70 % de leur fil d’actualité.

« Vu l’ampleur que prend Instagram, il devient difficile devoir toutes les photos et vidéos qui y sont partagées. Cela signifie que vous manquez peut-être des publications qui vous auraient beaucoup intéressé(e) », s’est ainsi justifié le réseau social sur son blog.

Comment ? L’algorithme prendra en compte vos interactions (like, commentaires et comptes suivis) pour vous proposer les publications les plus à même de vous plaire. Un peu à la manière « d’explorer les publications » qui vous présente des comptes susceptibles de vous intéresser à partir des personnes suivies.

Ainsi, faisant fi des fuseaux horaires, si votre musicien préféré joue à l’autre bout du monde, la vidéo ou les photos du concert vous seront présentées à votre réveil. Toutes les publications sont affichées, mais pas dans l’ordre originel assure Instagram.

Avec un algorithme axé sur les centres d’intérêt de ses membres, Instagram veut rendre sa plateforme plus attractive pour que ses membres passent plus de temps dessus. Mais la firme cherche également à contenter les annonceurs.

La plateforme accueille la publicité depuis peu, et comme sa maison mère Facebook, passée maitre en la matière, en affinant/filtrant les publications affichées, elle affine également les publicités proposées et vend donc (plus chers ?) les espaces disponibles. Les sacro saints revenus publicitaires si chers à Facebook & Co.

Instagram n’a pas encore communiqué sur la date effective de ce changement, mais annonce une mise en place « dans les prochains mois ».

Source: Source