Berlin interdit Airbnb et mise sur la délation

Sur le web

Par Elodie le

Airbnb n’a décidément pas les faveurs de toutes les villes dans laquelle il s’implante. Les municipalités font régulièrement la chasse aux propriétaires et locataires qui louent (ou sous-louent) leur bien illégalement. Les offres de locations Airbnb se faisant au détriment des habitants souhaitant se loger, surtout dans des villes qui subissent déjà une pression immobilière importante. 24 000 logements ainsi « réservés » à ces touristes de passage dans la capitale allemande, 16 000 rien que sur la plateforme Airbnb.

airbnb_berlin_interdit_délation

En quelques années, notamment avec le développement des vols low cost, Berlin est devenue l’une des destinations les plus prisées d’Europe avec 30 millions de nuitées par an (+5,4% en 2015).
La municipalité de Berlin, troisième ville européenne la plus visitée derrière Londres et Paris (‘ville la plus visitée au monde sur Airbnb), a décidé de prendre le problème à bras le corps.

A partir du 1er mai, « seule la location d’une pièce dans un appartement habité restera possible », indique Engelbert Lütke Daldrup, le secrétaire d’Etat au Logement de Berlin. Les locations d’appartements entier aux touristes sur des plateformes telles qu’Airbnb sont purement et simplement interdit. Les propriétaires souhaitant mettre leur logement à disposition sur la plateforme devront donc au préalable demander une autorisation à la mairie.

Mais les vieilles habitudes sont tenaces et près de la moitié des propriétaires feraient fi de ces nouvelles obligations selon la municipalité. Qu’à cela ne tienne, la mairie a rehaussé l’amende encourue à 100 000 euros, soit le prix d’un appartement de 30 à 40m² (oui, à côté des prix parisiens, ça fait rêver).
En outre, Airbnb devra transmettre les informations sur les loueurs aux autorités afin qu’il s’acquittent des impôts.

Mais ce n’est pas tout, elle entend s’attacher la collaboration des citoyens, incités au civisme, c’est-à-dire à la dénonciation. Pratique très courante en Allemagne :une personne qui accroche une voiture en stationnement aura de forte chance de se faire dénoncer si elle tente le délit de fuite. Les citoyens sont donc encouragés à dénoncer leur voisin qui louerait illégalement son appartement sur Airbnb ou toute plateforme de location saisonnière.

Les Berlinois sont invités à se rendre sur la page web prévue à cet effet et sur laquelle ils pourront prévenir anonymement les autorités d’une location illégale ou supposément illégale.

Les Berlinois, pestant déjà contre les bobos et les touristes qui, par leur présence, concourent à la gentrification de certains quartiers et donc à la hausse des prix de l’immobilier, devraient apprécier cet outil qui leur est proposé.

Source: Source