La base de données des Panama Papers est en ligne

Sur le web

Par Elodie le

Comme annoncé, les documents mettant en lumière un vaste système d’évasion fiscale mondial, révélé par 109 médias internationaux dont Le Monde, sont désormais en ligne et accessible à tous.

données_panama_papers_publiques_

Dans « l’intérêt public », la plupart des 11,5 millions de fichiers leakés des archives du cabinet panaméen Mossack Fonseca révélant les petits secrets des grands de ce monde a été mis en ligne par le Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ) à l’origine des révélations sur les Panama Papers. Ces informations sont désormais consultables sur le site https://offshoreleaks.icij.org/, qui comprend déjà les données relatives aux précédentes révélations du ICIJ intitulées « Offshore leaks ». Encore faut-il savoir quoi chercher…

En prélude, l’ICIJ précise qu’il y a des usages légaux de sociétés offshores et que toutes les sociétés identifiées dans les documents ne se rendent pas nécessairement coupables de fraudes et/ou d’actes répréhensibles.

Comme le ICIJ l’avait précédemment expliqué, les données mises en ligne ont déjà été traitées, « La base de données n’inclura pas l’historique des comptes bancaires ou des transactions financières, des emails ou autres correspondances, des passeports et des numéros de téléphone ».

Le consortium continue d’analyser les documents transmis par le lanceur d’alerte anonyme au journal allemand Süddeutsche Zeitung et devrait donc publier de nouveaux articles et documents « dans les semaines et les mois qui viennent ».

Celui qui se nomme John Doe a publié son manifeste dans lequel il explique son geste et présage que la prochaine révolution sera numérique.