Warren Spector est tout vénère et exige que Disney lui rende ses licences

Par Corentin le

Warren-Spector

Warren Spector n’est pas content. Il n’est pas content parce que Disney possède les droits sur l’une de ses licences et qu’il ne compte pas s’en servir étant donné que l’entreprise vient d’annoncer qu’elle n’éditerait plus aucun jeu la semaine dernière. C’est un peu comme si vous offriez un jeu PS4 à un pote et que 2 mois plus tard, vous apprenez qu’il a revendu sa machine. Vous vous dites que bon, autant que vous le récupériez pour que ça serve à quelqu’un quoi.

Du coup, le père Warren, il est tout colère, et il demande publiquement sur Twitter à Disney de lui rendre ses licences.


Il s’agit de licences que Warren Spector avait créés lorsqu’il était chez Junction Point Studios, studio à l’origine des Epic Mickey. Le studio avait été acquis par Disney et le contrôle de ses différentes propriétés intellectuelles faisait partie du marché. Spector aimerait notamment remettre la main sur des projets embryonnaires comme « Necessary Evil », un successeur à la saga Deus Ex dont il a été un des principaux artisans.

Cette histoire n’est pas sans rappeler l’imbroglio entre Patrice Désilets et Ubisoft. Ce dernier possédait les droits sur 1666: Amsterdam après l’avoir récupéré des restes de THQ (et après avoir jarté Désilets, surtout). L’affaire s’est finalement résolue dans le calme il y a quelques jours. On attend de voir quelle sera la réaction de Disney sur la question. Mais il est possible que Spector ait à mettre quelques biffetons sur le comptoir.

En attendant, Warren Spector, il a déjà de quoi s’occuper, puisqu’il travaille sur System Shock 3.

> Via Game Informer

stopwatch 4 min.