[Etude] Les réseaux sociaux sont dangereux pour votre futur emploi

Sur le web

Par Malo le

…si vous ne savez pas vous en servir. Vous êtes-vous déjà googlé ? Si c’est le cas, ce que vous avez trouvé ne vous a peut-être pas plu. Alors imaginez la tête de votre potentiel employeur quand il fera de même…

wargames_still8

Une étude révèle que les 18-23 ans ne font pas assez attention aux informations qu’ils véhiculent sur le web à propos de leur vie privée. Plus de 3000 jeunes ont été interrogés en France, en Allemagne et au Royaume-Uni sur leur pratique des réseaux sociaux.

On remarque un vrai problème de contrôle de son image : 27% des « 18-23 ans » interrogés découvrent des contenus publiés sans leur permission lorsqu’ils font une recherche à partir de leur propre nom. 32 % découvrent un ancien profil de réseau social et 33 % un profil qu’ils pensaient ne pas être accessible au public.

Et pourtant les jeunes sont bien au courant de cela, car 74% d’entre eux (69% en France) ont déjà fait une telle recherche sur les réseaux sociaux. Il en résulte un vrai embarras chez certaines personnes qui n’assument pas de figurer sur certaines photos ou vidéos (18%) ou les commentaires qu’ils ont laissé sur les réseaux sociaux.

Les employeurs sont très sensibles aux informations qu’ils trouvent sur Internet à propos des personnes qu’ils recrutent. Accrochez-vous bien : 48% d’entre eux ont déjà refusé une candidature à cause de ce qu’ils ont trouvé sur la personne après une recherche sur son nom. Il est donc dans l’intérêt de chacun de prendre au sérieux l’image qu’il laisse sur Internet.

Pour contrôler plus facilement ses informations, comptes et actions sur le web, il existe des premières dispositions très simples.

– Vous pouvez par exemple désactiver la publication « publique » de vos sujets Facebook et les rendre accessibles à vos amis uniquement.
– Lorsque vous créez un deuxième compte Twitter (ou autre réseau social) lié à une activité que vous souhaitez garder distante de votre futur emploi, trouvez un pseudo et n’indiquez votre nom complet que lors de l’inscription.

Retrouvez l’étude au complet et plus de détails sur la protection de vos données sur le web ici.