Fable Fortune, le dernier as dans la manche de Lionhead

Par Cyril le

Fable Fortune

Lionhead n’est plus, Fable legends va sombrer dans les limbes du jeu vidéo et la page se tourne sur cet univers charmeur à l’humour si particulier. C’est du moins ce qu’on croyait jusqu’à ce que surgisse Fable Fortune, un jeu de cartes free-to-play en développement depuis dix-huit mois dans les studios du développeur britannique.

D’anciens membres de Lionhead se sont regroupés pour former Flaming Fowl Studios, studio indépendant qui a obtenu la permission de Microsoft de mener le projet à terme en conservant la licence Fable. Sans éditeur, l’équipe a décidé de passer par Kickstarter pour financer le jeu, avec une campagne qui débutera aujourd’hui à 16h.

Le seuil de financement du projet sera fixé à 250 000 livres, et Flaming Fowl compte livrer le jeu début 2017 après une phase de bêta cet automne. Fable fortune reprend la formule de Magic en y ajoutant quelques spécificités : il est possible de réaliser des quêtes en cours de partie pour modifier votre alignement et ainsi changer les propriétés de certaines cartes, d’affronter des boss en coopération à l’aide de decks thématiques et de faire progresser vos cartes si vous les utilisez régulièrement.

En attendant de voir ce que donnera la campagne, on vous conseille l’excellent article d’Eurogamer qui revient sur l’évolution de Lionhead, de ses débuts anarchiques à sa fermeture.

Source: Source
stopwatch 4 min.