Pour le CEO de Take-Two (GTA), « il n’y a pas de marché pour un appareil à 2000 dollars qui demande une pièce dédiée »

Par Fabio le

Il semble que le directeur général de Take-Two (les labels Rockstar Games et 2K Games, c’est lui) soit pour le moment très dubitatif quant à une ouverture prochaine et massive de la réalité virtuelle dans nos salons.

Oculus1

Morceaux choisis de son argumentaire détaillé lors de la Cowen and Company Technology, Media & Telecom Conference.

Il n’y a pas de marché pour un accessoire à 2000 dollars qui demande une salle dédiée. C’est beaucoup trop cher pour le moment. Je ne sais pas ce que pourraient penser les gens. Peut-être que certains des personnages dans cette salle ont une pièce allouée à une activité de divertissement, mais qu’en est-il ici, dans le vrai monde ? Ce n’est pas ça aux Etats-Unis. Nous avons environ 300 dollars à dépenser pour un accessoire de divertissement, et nous n’avons pas de salle spécialement dédiée à ça.

Zelnick conclue en déclarant que tout reste à prouver, ce à quoi, en dépit du plaisir (et d’une petite claque, avouons-le) qu’on a pris sur le HTC Vive, on adhère plutôt.

[Le Verdict] Que vaut le casque de réalité virtuelle HTC Vive aujourd’hui ?

Source: Source
stopwatch 5 min.