Le multi de DOOM va subir de grosses modifications

Par Cyril le

Malgré les retours peu enthousiastes des joueurs suite à sa bêta multijoueur, DOOM semble tout de même plutôt bien se vendre grâce à sa campagne solo....

Doom multi

Malgré les retours peu enthousiastes des joueurs suite à sa bêta multijoueur, DOOM semble tout de même plutôt bien se vendre grâce à sa campagne solo. Il faut dire que le mode multi souffre d’un manque d’options assez surprenant (pas de parties privées, carte imposée au lancement d’une partie, absence de réglages personnalisés…) pour un jeu de 2016, sans compter les nombreux tricheurs qui vérolent les serveurs.

Un journaliste d’Eurogamer s’est entretenu avec Marty Stratton, producteur exécutif du jeu, afin de savoir si l’équipe de développement comptait corriger ces manquements. Celui-ci a confirmé que le retour de parties privées disposant de réglages personnalisés était en cours et serait probablement intégré au jeu par une mise à jour cet été. Il évoque même la présence future de bots :

L’IA des bots est écrite par John Dean, qui s’est également occupé des bots de Return to castle Wolfenstein et Enemy Territory : Quake Wars, on peut donc dire qu’il s’y connaît. Malheureusement, John est également notre programmeur en chef sur SnapMap (ndlr: le mode de création de niveau de DOOM), il est donc pas mal occupé en ce moment.

Si la création de partie sur serveur privé ne semble pas au rendez-vous, un système d’invitations sera néanmoins mis en place de manière concomitante aux parties privées afin de permettre aux joueurs de créer des parties entre amis ou de mettre en place un système compétitif en limitant les risques de triche.
Marty Stratton précise que les tricheurs sont repérés et bannis mais que son équipe travaille à l’amélioration du système anti-triche (il faut dire que celui-ci ne semble pas très efficace). On ne peut en tout cas que se réjouir de voir Id Software tenter de rattraper les manquements du mode multi, même si je doute que cela soit suffisant pour faire revenir les joueurs qui l’auront abandonné.

Source: Source
stopwatch 8 min.