Bientôt un Hyperloop à Moscou ?

Hardware

Par Olivier le

Le premier Hyperloop pourrait voir le jour ailleurs qu’aux États-Unis. Les deux principales start-ups américaines qui ont pour objectif d’accomplir le rêve d’Elon Musk ont en effet signé avec d’autres pays pour étudier la faisabilité de la technologie — pour, pourquoi pas, établir une ligne commerciale. L’Europe tient la corde.

En mars, Hyperloop Transportation Technologies a signé un accord avec la Slovaquie, et l’entreprise étudie la possibilité de lancer un Hyperloop en Finlande, en Suède, aux Pays-Bas, en Grande-Bretagne, à Dubai…

Autre mouvement d’importance, Hyperloop One a annoncé un partenariat avec la société russe Summa Group, dont les activités tournent autour des ports et du pétrole. Détenue par un milliardaire russe, cet accord vise à explorer la faisabilité d’une ligne Hyperloop rattachée au système de transports de Moscou.

Le président du pays, Vladimir Poutine, s’intéresse de très près à cette technologie qui serait à même de « changer fondamentalement l’économie mondiale », a dit le dirigeant à Shervin Pishevar, le cofondateur d’Hyperloop One.

Source: Source