Airbnb embauche l’ex-ministre de la Justice US pour rejoindre son équipe anti-discrimination

Sur le web

Par Elodie le

Eric Holder, ancien ministre de la Justice d’Obama, rejoint Airbnb pour s’occuper des problèmes de discrimination et de racisme qui peuvent avoir cours sur la plateforme de réservation.

eric_holder_airbnb

C’est dans un billet de blog que la licorne californienne annonce avoir engagé l’ancien procureur général des États-Unis (2009-2015), équivalent de notre ministre de la Justice.

« Nous sommes honorés que l’ancien ministre fédéral de la Justice, Eric Holder ait accepté de rejoindre notre équipe pour nous aider à élaborer une politique anti-discriminations mondiale », indique Brian Chesky, CEO et fondateur d’Airbnb.

Eric Holder travaillera avec l’avocat John Relman a l’édiction de nouvelles règles. « Nous avons des règles qui interdisent la discrimination, mais nous voulons que ces règles soient plus fortes. Et nous exigerons que tous ceux qui utilisent notre plateforme lisent et certifient qu’ils respecteront ces règles », ajoute-t-il.

Le mois dernier, un utilisateur d’Airbnb en Caroline du Nord aurait annulé la réservation d’une personne parce qu’elle était noire et l’aurait ensuite harcelée de messages racismes et sexistes rapporte Wired. Sur Twitter, Chesky avait finalement annoncé l’exclusion définitive de cet hôte. Toujours selon Wired, ce ne serait pas un incident isolé puisqu’une étude a démontré que les personnes dont les noms laissés entendre qu’elles étaient noires (« stereotypically “black-sounding” names ») avaient des difficultés à faire des réservations.

Et le hashtag #AirbnbWhileBlack s’est propagé sur Twitter relatant les diverses discriminations rencontrées par certains utilisateurs sur la plateforme.

Premier Afro-Américain au poste de ministre de la Justice, Eric Holder s’était illustré sur l’épineux dossier des droits civiques et avait plaidé pour l’apaisement des tensions raciales à Ferguson après la mort d’un jeune noir tué par un policier blanc.

Source: Source