Si votre iPhone avait été construit en 1985, il aurait coûté… 32 millions de dollars

Smartphone

Par Gaël Weiss le

Combien aurait coûté un iPhone actuel, avec tous ses services et la puissance de calcul de son processeur, s’il avait été construit en 1985 ? Le site web webpagefx.com a tenté d’évaluer son tarif en le comparant aux produits qui proposaient des services et des usages similaires. Et il est arrivé à la somme de 32,136 millions de dollars (ou 29 millions d’euros si vous préférez).

iphone gold

Est-ce qu’une telle somme se tient ? En regardant l’infographie de plus près, oui, puisqu’elle justifie chacune des opérations pour arriver à ce chiffre. Webpagefx a ainsi « découpé » les utilisations et les services que permet l’iPhone et comparés avec ce que cela coûtait en 1985. Tous les prix ont d’ailleurs été ajustés pour tenir compte de l’inflation en 2015.

smartphone-cost-infographic-final

Ainsi, un téléphone portable — quelque chose d’intégré de base dans l’iPhone (j’espère que je ne vous apprends rien) — coûtait en 1985 la coquette somme de 9000 dollars avec un Motorola DynaTAC, une belle bête de 1 kg si j’en crois Wikipedia. La découpe de l’iPhone de Webpagefx est parfois pertinente (un GPS portable coûtait plus de 6000 dollars en 1985), mais aussi parfois pleine de mauvaise foi (une montre digitale pour remplacer l’affichage de l’heure sur l’iPhone ou un système de visioconférence à plus de 100 000 dollars).

Une machine de guerre dans la poche

Mais ce qui fait exploser le prix de l’iPhone selon le site web américain, c’est bien la puissance de calcul de l’appareil. En 1985, pour trouver la seule machine capable de délivrer 1,9 GFlops, il fallait dépenser 32 millions de dollars pour acheter un Cray-2. Un ordinateur alors utilisé essentiellement par l’armée américaine et la NASA pour effectuer des tests nucléaires ou la NASA. Car, oui, en 1985, le petit appareil que vous avez dans votre poche aurait tout à fait pu servir pour savoir si oui ou non une bombe atomique allait réduire des Russes en petits bouts de charbons radioactifs.

Source: Source