Tim Cook préfère la réalité augmentée à la réalité virtuelle

Apple

Par Olivier le

Il est rare qu’Apple admette nourrir un intérêt pour un secteur d’activité. Mais depuis de nombreux mois maintenant, le constructeur de Cupertino fait miroiter son envie de se lancer dans le secteur de la réalité augmentée.

Bis repetita hier : Tim Cook, le patron d’Apple, était l’invité de l’émission Good Morning America, durant laquelle il s’est exprimé sur plusieurs sujets d’actualité pour l’entreprise, alors que l’iPhone 7 sera lancé ce vendredi. Dans ce genre d’exercice de communication, le CEO se transforme en super VRP de ses produits, mais il n’a pas manqué de marquer, une fois de plus, son intérêt dans la réalité augmentée.

« Il y a la réalité virtuelle, et il y a la réalité augmentée. Les deux sont vraiment intéressantes », a-t-il expliqué à son hôte Robin Roberts. Mais sa préférence va à la réalité augmentée : c’est cette technologie qui est la plus importante, « et probablement de loin », assure-t-il.

L’AR mieux que la VR

L’AR permet en effet aux utilisateurs d’être plus réceptifs à leur environnement et de « partager leurs expériences avec d’autres ». Ce qui fera de la technologie quelque chose de commercialement plus rentable que la VR, celle-ci ayant tendance à enfermer la personne dans son monde. Mais Tim Cook nuance immédiatement : l’immersion totale offerte par la réalité virtuelle permet aussi des « expériences cool ».

Mais il estime que « moins de gens seront intéressés » par la réalité virtuelle que par la réalité augmentée. Les faits lui donnent plutôt raison : malgré la pléthore de casques VR et les grands noms qui investissent dans le secteur, c’est un jeu, Pokémon GO, qui permet à des millions de joueurs simplement équipées d’un smartphone d’expérimenter la réalité augmentée.

Quant à ce que cela signifie pour l’avenir d’Apple, on l’ignore encore. Mais à ce stade, on voit mal le constructeur lancer un casque de réalité virtuelle.

Source: Source