iMessage : Apple ne rigole pas avec les détournements de son application

Smartphone

Par Jules le

Si Phoney amuse les utilisateurs d’iMessage, elle ne fait absolument pas rire Apple. L’application en top des ventes sur l’App Store du service de messagerie a une semaine pour tout changer sous peine de disparaître.

imessage-sticker

Tout allait pourtant bien pour Adam Howell, le créateur de Phoney. Vendredi dernier, Apple validait la sortie de son bébé sur l’App Store d’iMessage. Et en moins d’une semaine, ce set de stickers payant (0,99 dollars) qui permet de remplacer les messages de vos amis par des phrases bien plus drôles (et souvent à l’opposées du sens initial) se hissait en tête des ventes. Le chemin semblait alors pavé de billets verts pour Adam Howell. Mais c’était sans compter sur le sens de l’humour de la firme de Cupertino, ou dans ce cas précis son absence de sens de l’humour, qui a décidé de ne plus approuver l’existence de l’application dans son magasin d’application.

messenger-lite

Apple goûte peu la farce

La raison de la grogne ? Apple reproche à Phoney de trop copier iMessage, au point de tromper l’utilisateur. L’application d’Adam Howell se sert effectivement de la même typo (San Francisco) et du même design de bulles bleues que l’application originelle. “Les avocats d’Apple n’étaient pas super content que l’application ait été validée par le processus de vérification. Les autocollants ne peuvent pas être bleus ou verts, ils ne doivent pas se servir de la typo San Francisco et surtout, l’application en peut plus être catégorisée comme ‘prank’ (farce), vu qu’Apple ne cautionne aucune application ‘farceuse’“, explique Adam Howell dans un post sur Medium.

phoney

En conséquence, le géant américain laisse jusqu’à jeudi prochain à Adam Howell pour changer intégralement le design de Phoney, lui conseillant au passage d’opter pour un style plus “cartoon” pour ses bulles, ainsi que d’appellation, sinon il supprimera purement et simplement le set de l’App Store. “J’ai accepté et notre conversation [téléphonique] s’est arrêtée là“.

Le problème est que de tels changements tuent la raison d’être de Phoney, à savoir semer la confusion dans les conversations grâce au design similaire entre les messages originaux et les autocollants. Pour le moment, Adam Howell n’a effectué aucune modification. Reste à voir s’il va aller dans le sens d’Apple ou choisir de laisser Phoney disparaître.