[Rétrospective] 15 ans d’iPod en images

Apple

Par Gaël Weiss le

Hier, le 24 octobre, l’iPod fêtait ses 15 ans. Et malgré le silence assourdissant d’Apple à son sujet, c’est une date importante. Sans l’iPod et son design si particulier, les smartphones, les tablettes et le monde de la mobilité tel que nous les connaissons maintenant n’auraient probablement pas la même forme. Sans l’iPod, également, Apple n’aurait sûrement jamais connu la célébrité qu’il connaît actuellement. Il est donc temps de rendre hommage à un appareil dont l’usage semble aujourd’hui complètement dépassé, mais qui a durablement marqué le début du siècle.

ipod-ad

2001 : l’iPod de première génération

Apple's New ortable Music Player

C’est là où tout commence. Et évidemment, en le regardant de plus près, on s’aperçoit qu’il n’a pas très bien vieilli. Pas question ici de roue de commande tactile, tout est physique sur cet appareil, à commencer par ses innombrables boutons. Son écran monochrome semble aujourd’hui archaïque mais son affichage était à la fois lisible et grand. En plus, il y a avait beaucoup de place pour stocker sa musique puisque le disque dur pouvait contenir jusqu’à 5 Go. Une nouveauté onéreuse (déjà) puisque si j’en crois Wikipedia, cette toute première version était vendue aux alentours de 3500 francs, soit un peu plus de 530 euros.

2003 : l’iPod de troisième génération

2-ipod-gen-3

C’est à partir de cette génération que l’iPod adopte le design que tout le monde associe au baladeur numérique. Il n’est pratiquement plus question de boutons ou de roue physique ici, tout est désormais tactile avec un centre cliquable. Exit le port FireWire de la première génération et place à un connecteur 30 broches propriétaire de la marque. La mémoire de l’appareil augmente sensiblement puisque l’on peut trouver désormais des modèles 20 ou 40 go. Comptez toutefois plus de 400 euros pour mettre la main sur la version de base.

2004 : l’arrivée du premier iPod Mini

3-ipod-mini

Le marché des baladeurs numérique se tend avec l’arrivée de nombreux concurrents dans le sillage d’Apple. La firme de Cupertino est forcée d’innover et présente l’iPod Mini. Tout est effectivement plus « mini » : que ce soit la taille, la capacité de stockage (4 ou 6 Go), l’écran mais aussi le prix. C’est aussi le premier iPod à disposer de la fameuse click wheel (ou molette cliquable). Et en plus, de nombreux coloris sont disponibles.

2005 : un iPod Shuffle sans écran

4-ipod-shuffle

En 2005, tout le monde possède un petit appareil électronique dans sa poche permettant d’écouter de la musique. C’est le moment qu’a choisi Apple pour présenter plusieurs nouveaux iPod. Le plus original est sans aucun doute l’iPod Shuffle. Un petit laideron en forme de clé USB qui possède deux particularités de taille : il n’a pas d’écran et pour la première fois pour un iPod il intègre de la mémoire flash et non plus un disque dur. La mémoire interne était toutefois très limitée, avec une capacité de stockage de 512 Mo ou 1 Go. Juste de quoi mettre sa playlist favorite pour aller faire du sport. Il fallait alors compter 109 ou 159 euros pour mettre la main dessus.

2005 : iPod Nano de première génération ou le début de la course à la minceur

5-ipod-nano-1st-gen

La mémoire flash, justement on en retrouve dans les iPod Nano de première génération, annoncés en septembre 2015. Leur principale particularité, c’est bien entendu leur taille : moins de 8 cm de hauteur et moins de 6 mm d’épaisseur. Associé à un écran en couleur et une mémoire comprise entre 1 et 4 Go, c’est avec eux qu’il faut s’afficher pour avoir la classe.

2005 : l’iPod de cinquième génération est de loin le plus emblématique

6-ipod-video-5e-gen

Il est désormais considéré comme « classic » par Apple, la cinquième génération d’iPod est la plus emblématique de toutes. Son design est soigné, son espace de stockage est convenable (30 ou 60 Go) et il est désormais capable de lire des vidéos. C’est le grand père classe de l’iPhone.

2007 : un iPod Touch pour ceux qui ne veulent pas d’iPhone

7-apple-ipod-touch

Et puis l’iPhone fut. Durant cette période d’entre-deux technologique, Apple a alors proposé un iPod Touch, en fait un iPhone dénué de ses fonctions de téléphone et de photo. Son prix était également deux fois moindre : 309 euros pour la version 8 Go et 409 euros pour la version 16 Go.

2007 : le dernier iPod Classic

8-ipod-classic

La fin d’une époque. En 2007, la sixième et dernière génération d’iPod est annoncée. Son design est désormais connu et sa capacité de stockage est monstrueuse : jusqu’à 160 Go. Apple commercialisera cet ultime modèle jusqu’en septembre 2014.

2010 : l’iPod Nano de sixième génération, une Apple Watch avant l’heure ?

9-ipod-nano-6th-gen

Étrange expérimentation que cet iPod Nano de sixième génération, sorti en 2010. Ici, on trouve un petit écran de 1,54 pouce d’une définition de 240 × 240 pixels. Un écran à la fois trop petit pour regarder des vidéos et trop petit également pour naviguer confortablement dans l’interface. Une smartwatch avant l’heure en fait, très mal adaptée aux usages.

2016 : les derniers iPod encore en vente

Apple a beau avoir « oublié » de fêter l’anniversaire de ses iPod, il vend encore trois modèles sur son site web. Les iPod Shuffle de quatrième génération (qui datent de 2010), les iPod Nano de septième génération (qui datent de 2013) et les iPod Touch de sixième génération (qui datent de 2015) sont encore en vente. Pour quel public ? Difficile à dire étant donné que tout le monde possède aujourd’hui un smartphone qui permet bien souvent de faire office de baladeur numérique. Les jours des iPod sont désormais comptés. Mais qui sait, durant 15 années, il a su s’adapter à son public. Rien n’interdit Apple de ressusciter la marque sous une nouvelle forme.

image_large

ipod-nano-2010

ipod-shuffle-2010