Le porno fake de CNN en dit long sur la viralité des fausses actualités

Sur le web

Par Elodie le

En fin de semaine dernière, c’était l’émoi sur la toile : CNN a diffusé 30 minutes de porno hardcore en pleine festivité de Thanksgiving. Jusqu’à ce que le hoax soit démontré. En attendant, l’information a été largement reprise et diffusée sur la toile. Ravivant les critiques sur la (trop) grande désinformation qui a court sur les réseaux sociaux.

porno_cnn_boston

« CNN diffuse par accident 30 minutes de porno en direct » pour Direct Matin, « La grosse bourde : CNN a diffusé du porno en direct » tance la chaîne LCI, « Par erreur, CNN a diffusé du porno pendant 30 minutes en pleine soirée » explique Mashable France (qui a depuis supprimé son article), « De la porno sur les ondes de CNN pour l’Action de grâce » (Thanksgiving pour les intimes) renchérit Journal de Quebec, mais aussi The New York Post, Variety ou encore Esquire rapporte The Verge. Gros malaise… pour la presse.

mashable-france-porno-cnn
capture d’écran Mashable France – France 24

Petit retour en arrière. Vendredi, la toile s’ébranle à partir de ce tweet plus qu’explicite posté par @solikearose, qui a fermé son compte depuis. La chaîne CNN de Boston diffuserait du porno en lieu et place du show d’Anthony Bourdain, Parts Unknow. Information reprise par The Independent puis tweetée par Drudge Report.

capture d'écran - Twitter
capture d’écran – Twitter

Du porno pour Thanksgiving

Comment ? CNN diffuse du porno en direct à une heure de grande écoute, entre la dinde et les marrons qui plus est ? Mais que fait la police ?! En attendant, la presse s’affole, rédige, et publie aussi sec. Et sur les réseaux sociaux, ce type d’info insolite épicée de porno, c’est du pain béni pour la viralité.

Dans les articles, quelques captures d’écran des tweets de la fameuse @solikearose, mais aucune déclaration de CNN ou RCN, la société de câblodistribution locale qui aurait diffusé cette séquence olé olé, souligne The Verge, ni aucune vérification des faits avant publication.

Problème, après enquête, il s’avère qu’aucune interruption de programme n’a été constatée et @solikearose semble être la seule téléspectatrice à avoir rapporté ce type de désagrément. Sur Reddit, plusieurs utilisateurs rivés à leur poste jeudi soir assurent n’avoir rien constaté.

Une seule téléspectatrice victime de ce désagrément

« Nous n’avons eu aucun autre retour rapportant cet incident excepté le tweet de cette cliente », a assuré Jeff Carlson, le boss de RCN Boston.

« Nous n’avons aucun rapport concernant le problème de programmation mentionné sur CNN à Boston. »

« …problème avec cette chaîne, merci de nous fournir votre adresse pour que nous puissions vous dépanner une fois chez vous. Merci, Melissa ».

Contacté par Buzzfeed, @solikearose persiste et signe : « Je pense que c’était une erreur de retransmission qui n’a affecté que ma maison », explique-t-elle.

Un hoax viral qui tombe mal

Porno diffusé ou non, cette affaire tombe au plus mal. Il y a quelques semaines encore, en début de mois, une partie de la presse (et des citoyens, Américains et étrangers) tançait vertement les réseaux sociaux, et Facebook en particulier, pour avoir permis la diffusion de fausses informations. Fausses informations qui auraient grandement contribué à l’élection de Donald Trump le 8 novembre dernier.

Si bien que Google et Facebook ont annoncé des mesures pour lutter contre ce phénomène, notamment en s’attaquant aux portefeuilles des sites internet éditeurs de fausses actualités.

donald-trump-desinformation

Mais que faire lorsque ces fausses informations sont diffusées par des médias traditionnels et légitimes sans aucune vérification de leur part ? Et comment lutter ensuite contre le désaveu des citoyens envers les médias, quand eux-mêmes se tirent une balle dans le pied. Certains politiques, parfois peu regardant avec la vérité, se font ensuite un plaisir de tirer à boulet rouge sur « les médias » par pur opportunisme politique.

Depuis l’arrivée des chaines d’information en continu et des sites d’actualité en ligne, la concurrence s’est exacerbée. Il faut être réactif tout le temps, partout, quoiqu’il se passe sous peine de rater le coche, d’être OLD sur les réseaux sociaux. Une accélération de l’information qui se fait parfois au détriment de la véracité des faits (nous n’en sommes pas exempts). Quand il ne s’agit que d’un bon vieux porno, cela prête à sourire (la pornstar Riley Quinn qui serait apparue sur l’écran de @solikearose a remercié CNN du coup de pub), le 8 novembre dernier, le rire était teinté de jaune.

Source: Source