Uber traque ses utilisateurs après leur descente du véhicule

Android

Par Elodie le

Depuis sa nouvelle mise à jour, Uber a intégré une nouvelle fonctionnalité qui est loin de plaire à ses usagers : un mode tracking qui fonctionne lorsque l’app tourne en arrière-plan et piste les usagers dès la prise de commande et jusqu’à 5 minutes après la descente de voiture. Vous avez dit creepy ?

uber-traque-utilisateur-localisation
Drive

Avec les entreprises high-tech, nous ne sommes jamais à l’abri d’une mauvaise surprise. Le souci, c’est qu’elle arrive souvent une fois que le service est couramment utilisé et donc entré dans le quotidien de ses utilisateurs. Que ce soit Facebook et ses mises à jour toujours plus gourmandes en données, Snapchat et ses approximations avec la vie privée ou n’importe quel type de services basé sur la collecte et l’analyse des données utilisateurs (habitudes, localisation, etc.).

Il n’est donc pas surprenant qu’Uber investisse ce créneau. Ce qu’il l’est plus, c’est l’inventivité dont ces entreprises font preuve. Du côté de la compagnie de VTC, la nouvelle fonctionnalité intégrée dans la dernière mise à jour permet désormais aux chauffeurs, et donc à Uber, de tracker ses utilisateurs dès l’ouverture de l’application et la prise de commande et jusqu’à 5 minutes après la course.

Géolocalisation avant, pendant et après la course

Mais pourquoi me direz-vous ? La sacro-sainte « expérience utilisateur ». Un peu comme nos chers leaders mondiaux qui agitent la lutte contre le terrorisme pour justifier une surveillance toujours plus généralisée et massive.

uber-localisation-utilisateur

Autrefois, Uber se contentait de localiser l’utilisateur lorsqu’il consultait l’application. Selon TechCrunch, Uber utiliserait ces données pour améliorer les dépôts de passagers et les prises en charge. De plus, ces données indiqueraient la fréquence à laquelle les utilisateurs traversent la rue après avoir été déposés, améliorant par la même leur sécurité à l’avenir.

« Nous réfléchissons constamment aux façons d’améliorer l’expérience du conducteur en affinant nos estimations sur le temps d’arrivée afin d’identifier le meilleur emplacement de ramassage sur une rue donnée. l’emplacement est au cœur de l’expérience Uber, et nous demandons aux chauffeurs de nous fournir plus d’informations pour atteindre ces objectifs », a expliqué un porte-parole d’Uber.

L’expérience utilisateur en bandoulière

La firme insiste évidemment sur le fait que cette nouvelle fonctionnalité n’empiète en rien sur la vie privée de ses clients, comme à chaque nouvelle mise à jour. En mai dernier, Uber avait une nouvelle fois changé sa politique en matière de collecte des données personnelles pour mettre en place un suivi amélioré, préfigurant cette nouvelle fonctionnalité.

L’Electronic Privacy Information Center avait alors porté plainte auprès de la FTC (Federal Trade Commission). Le régulateur de la concurrence US n’a, pour l’instant, pas donné suite.

Cette nouvelle fonctionnalité est activée par défaut, mais peut être désactivée à tout moment. Laissant encore une fois à l’utilisateur de choix d’être toujours ou jamais suivi.

Source: Source