Copyright : Facebook se range du côté des ayants droit

Business

Par Elodie le

Le réseau social veut intégrer un système de détection automatique du contenu violant le droit d’auteur, répondant ainsi à une demande pressante de l’industrie musicale américaine.

The Get Down
The Get Down

À l’instar de Content ID mis en place par et sur YouTube, Facebook travaille actuellement sur un outil d’identification automatique des vidéos protégées par le droit d’auteur, rapporte le Financial Times.

Après la filiale de Google, l’industrie de la musique est donc en passe d’obtenir gain de cause sur le réseau social. Une fois détecté, le contenu incriminé devrait être bloqué.

Facebook sous la pression de l’industrie musicale

L’objet du courroux ? Les vidéos amateurs qui reprennent des titres musicaux sans le moindre copyright, donc en totale infraction la propriété intellectuelle des majors du disque et autres artiste.

Une fois mis en place, et comme cela se pratique sur YouTube, Facebook devrait passer des accords de licence avec les maisons de disques pour leur reverser des royalties. Des négociations qui devraient se poursuivre jusqu’au printemps prochain avance le quotidien.

Un outil inspiré de Content ID de YouTube

L’industrie du disque a toujours critiqué YouTube pour ne pas rémunérer correctement artistes et détenteurs de droit pour la diffusion de leurs titres sur la plateforme. À ce titre, YouTube assurait pourtant en début de mois avoir reversé pas moins d’un milliard de dollars de revenus publicitaires aux différents labels.

La National Music Publishers’ Association, représentant plus de 800 éditeurs américains, aurait identifié près de 900 vidéos utilisant sans copyright 33 titres trustant le top des charts musicaux. Des clips qui ont été vus plus de 600 millions de fois… soit autant de revenus qui leur échappent.

Il sera intéressant d’analyser la stratégie de Facebook en la matière : la vidéo est le média chouchou de la plateforme, celui sur lequel Menlo Park s’appuie pour assurer sa croissance, notamment sur mobile.