Quelle est cette étrange forme sur Vénus ?

Espace

Par Pierre le

En ce moment, nous parlons beaucoup de Mars, considérée comme la planète sœur de la Terre. Mais il ne faut pas oublier Vénus, qui elle aussi est semblable à notre planète sur bien des points. Et en ce moment, une énigme vénusienne intrigue les scientifiques japonais.

s1xntilgfdekfqzuyd0v

Une banane de 10 000 kilomètres

Vénus intéresse moins que Mars sans doute à cause de sa chaleur infernale, qui rend impossible toute colonisation. Mais les scientifiques s’intéressent de très près à son cas, comme des scientifiques japonais qui ont étudié les données de la sonde Akatsuki, actuellement en orbite autour de la petite planète, et envoyée par la Japan Aerospace Exploration Agency Institute of Space and Astronautical Science (JAXA) en 2010.

Et les chercheurs ont remarqué une étrange forme sur la planète. Une sorte de nuage en forme de banane qui fend la planète du nord au sud (plus de 10 000 kilomètres de long). Un nuage qui, malgré le vent infernal qui sévit sur la planète (360 km/h), ne s’est pas déplacé pendant un certain temps.

lnmmtq2tzekklemv5dll

Plus intéressant encore, les scientifiques ont observé les nuages de Vénus de se déplacer sous la formation en forme de banane, cette dernière restant toujours à sa place.

Les scientifiques ont déterminé que l’étrange forme se situe à environ 65 kilomètres de la surface, tandis que les nuages, situés en dessous, continuent de bouger rapidement. Plus étonnant encore, la forme a disparu au bout de plusieurs semaines.

La surface de Vénus photographiée par la sonde soviétique Venera
La surface de Vénus photographiée par la sonde soviétique Venera

Une erreur de la sonde ?

Une erreur de la sonde ? Les scientifiques y ont songé, mais ils penchent plus aujourd’hui pour un phénomène nommé onde de gravité. Un phénomène observable sur Terre sur les montagnes, notamment, à travers des nuages qui stagnent au-dessus des montagnes. Voici la définition qu’en donne Wikipédia :

« En mécanique des fluides, on désigne par onde de gravité une onde se déplaçant sur la surface libre d’un fluide soumis à la gravité. En océanographie, les vagues en milieu ouvert ou le ballottement en milieu fermé constituent des exemples d’ondes de gravité. En météorologie, on désigne par onde de gravité les variations de pression atmosphérique concentriques créées par la chute d’une masse d’air (par exemple en raison du relief du terrain) et qui subit la poussée d’Archimède car elle a une densité différente de l’environnement. Ces ondes sont l’équivalent des vagues dans un milieu en trois dimensions. Elles peuvent mener à la création de bandes nuageuses parallèles, correspondant aux minima et maxima de pression (« crêtes » de l’onde), par exemple des Cirrus vertebratus. »

Une onde de gravité au-dessus de la mer. Crédit photo : NASA.
Une onde de gravité au-dessus de la mer. Crédit photo : NASA.

Un tel phénomène est possible sur Vénus, mais son apparition à une si grande échelle intrigue. La théorie de l’onde de gravité est donc privilégiée, mais les chercheurs ne souhaitent pour l’instant pas trop s’avancer sur le sujet, la « banane » pouvant être causée par un tout autre phénomène. Aujourd’hui, les scientifiques japonais sont dans l’expectative, attendant impatiemment que le phénomène se produise de nouveau afin de l’étudier.