La quantité de déchets électronique a plus que doublé en Chine depuis 2010

Smartphone

Par Gaël Weiss le

Un rapport de l’Université des Nations Unies souligne que l’Asie de l’Est et du Sud a vu son nombre de déchets électroniques augmenter de façon très inquiétante ces dernières années. L’une des nombreuses conséquences de la démocratisation des nombreux appareils électroniques.

Crédit image : Fairphone
Crédit image : Fairphone

Selon une étude publiée récemment par l’Université des Nations Unies, l’Asie doit faire face à une augmentation du nombre de déchets électroniques sans précédent. Le rapport, qui se concentre sur 12 pays d’Asie du Sud et de l’Est indique que leur nombre a augmenté de 63 % en moyenne entre 2010 et 2015 pour atteindre 12,3 millions de tonnes.

ewaste asie 2015

Des appareils moins chers et une hausse du pouvoir d’achat

La Chine a ainsi vu sa quantité de déchets électroniques doubler entre 2010 et 2015 et atteindre les 6,7 millions de tonnes. Le champion en la matière est toutefois Hong Kong, avec une moyenne de 21,7 kg de déchets électroniques annuels par habitant. La moyenne en Asie se situe aux alentours de 10 kg par habitant.

Cette hausse s’explique évidemment par la baisse des prix des appareils électroniques depuis le début des années 2010 et par l’augmentation du pouvoir d’achat des Asiatiques.

Des conséquences sur la santé et l’environnement

Ces déchets posent de nombreux problèmes, environnementaux et de santé. « Pour de nombreux pays qui manquent déjà d’infrastructure permettant de gérer les déchets électroniques, cette augmentation est préoccupante » souligne l’auteur du rapport. Les déchets sont en effet bien souvent brûlés ou traités par des employés mal protégés et provoquent une pollution importante et des maladies graves. Les populations qui vivent près des décharges – souvent illégales – sont les premières touchées.

La situation n’est d’ailleurs pas beaucoup plus brillante en Europe. Non seulement le nombre de kilogrammes de déchet par habitant par an est le plus haut du monde (15,6 kg en moyenne), mais en plus les filières de recyclages sont encore balbutiantes.

ewaste monde 2014

Source: Source