Meitu transforme vos selfies en oeuvres atrocement kawaii

Android

Par Gaël Weiss le

Meitu est une application de selfie comme il en existe des milliers sur l’App Store ou le Play Store. Mais elle dispose d’une fantastique fonctionnalité qui déforme de façon incroyablement drôle les autoportraits pour les rendre mignons à l’excès. La rédac du Journal du Geek l’a testée pour vous.

IMG_0563

Si vous êtes sur Twitter, vous avez peut-être remarqué le hashtag #Meitu avec des photos pour le moins étranges. On y trouve des autoportraits de gens avec des yeux trop gros, un teint blanchâtre tout droit sorti d’un manga et fonds kitsch au possible. Toutes ces personnes utilisent Meitu, une application de selfie qui utilise le machine learning pour transformer les autoportraits en… en « truc ».

La rédaction du Journal du Geek a testé pour vous

La fonctionnalité en question se nomme « hand-drawn selfie » et elle a été intégrée à Meitu, la semaine dernière. L’application commence par demander à l’utilisateur de prendre un selfie. Il va ensuite automatiquement le « beautifier » afin de lui lisser et blanchir la peau, puis proposer différents filtres à ajouter sur et dans le fond de la photo : Mermaid, Barroness, Fairy Tail, Angelic, Blossom, New Year, Petals, etc. Nous l’avons testé sur quelques-uns des membres de la rédaction, voici le résultat.

IMG_0574

IMG_0573

IMG_0572

IMG_0570

Si tout se passe comme prévu, une bonne partie des images de profil de vos contacts Facebook devrait se couvrir de paillettes et kawaï. L’application fait en tout cas un joli carton en ce moment sur les réseaux sociaux. Son plein potentiel a toutefois été révélé par Gizmodo, qui a appliqué la fonctionnalité hand-drawn selfie sur quelques-unes des personnalités connues de la hi-tech américaine. Le résultat est fantastique.

gizmodo meitu

Meitu est disponible sur iOS et sur Android. Attention, toutefois la fonctionnalité hand-drawn selfie ne semble pas fonctionner sur tous les smartphones Android. Elle ne démarre pas sur mon Galaxy S7, par exemple.

Source: Source