Sans doute las de voir Terminator malmené, James Cameron veut reprendre la saga en main

Cinéma

Par Pierre le

La franchise Terminator n’est plus ce qu’elle était. Après deux premiers épisodes qui sont rentrés dans l’histoire du cinéma hollywoodien, la saga s’est quelque peu perdue. Mais James Cameron veut reprendre les choses en main, selon Deadline. Oui, nous parlons du même James Cameron qui avait déclaré avoir adoré Genisys (et spoilé tout le film).

Screenshot

Cameron revient à la charge

Deadline affirme en effet que James Cameron serait en pourparlers pour récupérer les droits de sa franchise dès 2019. Rapellons que Cameron a créé la saga, mais les droits se sont éparpillés au fil des années entre diverses maisons de production. Cameron aimerait donc les voir revenir sous son aile.

Une récupération faisable, étant donné que Terminator ne fait plus recettes. Le dernier volet en date, Genisys, a fait un bide monstrueux au box-office américain et a été tout juste sauvé par la Chine en récoltant 440 millions de dollars de recettes au total. Un bide mérité pour un film qui, entre nous, ne vaut pas vraiment la peine d’être vu. Notons qu’une suite était prévue, mais elle a été annulée par la Paramount.

Tim Miller, l’homme de confiance ?

Deadline précise également que James Cameron ne serait pas partant pour réaliser un nouveau Terminator. Ce n’est sans doute pas l’envie qui lui manque, mais le bonhomme est bien trop occupé avec ses trouzmillions de suites à Avatar (prévues pour 2018, 2019, 2020 et 2021).

Cameron confierait donc la réalisation de ce nouveau Terminator, qui pourrait être un reboot, à Tim Miller, l’homme qui a réalisé Deadpool. Un choix qui pourrait se montrer payant, tant le bonhomme a convaincu avec son premier film.

Terminator, une franchise particulière pour Cameron

Terminator, c’est la franchise phare du père Cameron. Une franchise qui a lancé sa carrière, alors que celle-ci battait de l’aile après un Piranha 2 nanardesque à souhait. Il a imaginé l’univers, les personnages et a réalisé lui-même le film en 1984. En 1991, il a réalisé l’exploit de faire mieux avec un Terminator 2 entré dans les annales.

Ensuite, Cameron ne s’est plus jamais impliqué dans une licence qui avait du mal à rebondir. Un nouvel angle a bien été tenté avec Terminator Renaissance en 2009, mais le film n’a pas convaincu. Genisys a planté le dernier clou dans son cercueil.

Un dernier film sur lequel Cameron n’a absolument pas travaillé. Pourtant, la production l’avait engagé pour en faire la promo. Dans une vidéo qui avait fait le buzz à la sortie du film en 2015, Cameron n’y allait pas de main morte, affirmant que le film était trop bien-super-top-génial, en spoilant la totalité de l’intrigue au passage. Une vidéo qu’il doit regretter aujourd’hui.

Mais la franchise revenue au bercail pourrait-elle signer sa renaissance ? Il faudra être patient pour le savoir.

Source: Source