Pour lutter contre la désinformation, Le Monde déploie Décodex

Sur le web

Par Jules le

Avec Décodex, Le Monde offre aux internautes un outil simple pour connaître la fiabilité des sites d’information.

Décodex-1

Rappelez-vous, peu de temps après l’élection de Donald Trump le 8 novembre dernier, Facebook devenait la cible d’accusations concernant son influence sur la course à la Maison-Blanche. Beaucoup reprochaient au réseau social de Mark Zuckerberg d’avoir limité le partage de contenu pro-Trump, tout en augmentant la diffusion de fausses informations. Ces dernières auraient largement contribué à la victoire du candidat républicain.

Malheureusement, cette prolifération de fausses informations lors de la campagne présidentielle américaine est loin d’être un phénomène isolé. Entre l’essor des réseaux sociaux, devenus des vecteurs médiatiques à part entière, et la croissance constante du flux d’information sur le web, chaque événement majeur (élection, attentats, catastrophe industrielle, coup d’État, etc.) s’accompagne de lots de fake news, de rumeurs non vérifiées et autres théories du complot.

Décodex, un outil pour y voir clair

Afin d’aider les internautes, notamment les plus jeunes, facilement influençables, à s’y retrouver dans cet océan informatif qu’est Internet, Le Monde et son équipe de “Décodeurs” ont lancé mardi dernier Décodex. Ce logiciel répertorie près de 600 sites français, anglais, américains et allemands, selon 5 niveaux de fiabilités, représenté par autant de couleurs.

Décodex-2

Ainsi, les sites jugés “très fiables”, à l’instar du Monde, Figaro ou de Libération, sont représentés en vert.

Décodex-4

A contrario, les sites relayant de fausses informations ou étant étiquetés comme complotistes ou trompeurs se voient affublés de la couleur rouge.

Décodex-3

Les sites peu fiables, qui partagent des informations sans les vérifier ou ne citent pas leurs sources, et les sites dits “putaclic” sont labellisés en orange. La couleur bleue est attribuée aux sites parodiques tels que Le Gorafi ou NordPresse. Pour finir, les sites “dont il est impossible de vérifier une information”, qui s’appuient à la fois sur des sources sûres et d’autres qui ne le sont pas, Wikipédia par exemple, récupèrent la couleur grise.

Trois versions pour un seul objectif

Décodex se présente sous trois formes. Comme moteur de recherche pour commencer, disponible depuis le site du Monde. Il vous suffit d’y copier/coller l’URL d’un site pour en connaître la fiabilité. Décodex existe aussi comme extension pour les navigateurs Firefox et Chrome. Si vous naviguez sur un site faisant partie de la base de données de Décodex, l’extension fera apparaître une notification pour indiquer la couleur qui lui a été attribuée.

Enfin, Décodex propose un bot pour Messenger (le service de messagerie de Facebook) qui répondra à vos questions et vous donnera moult conseils quant à la façon de vérifier une information.

Source: Source