Super Bowl : Les 300 drones qui accompagnaient le show de Lady Gaga n’étaient pas réellement sur scène

drone

Par Gaël Weiss le

Hier soir, lors du show de la mi-temps du Super Bowl, Lady Gaga a débuté son spectacle sur le toit du stade NRG Stadium par une prestation de God bless America accompagnée de 300 drones formant un drapeau américain. Une démonstration technologique impressionnante… Mais qui n’était pas réalisée en live. Explications.

drones intel lady gaga super bowl 2017

Soyons franc, en France, le Super Bowl tout le monde s’en tape complètement. Deux choses nous intéressent vraiment : les trailers (ils étaient nombreux cette année : Logan, Les Gardiens de la Galaxie 2, Stranger Things, etc.) et surtout le show de mi-temps, prétexte à un mini-concert des plus grandes stars pop du moment.

Lady Gaga et ses 300 drones

Cette année, c’était Lady Gaga qui s’y collait. Avant même le début du concert, ses producteurs avaient annoncé que son spectacle aurait une particularité : il serait accompagné de « centaines de drones » sur le toit du stade NRG Stadium. Et c’était bien le cas, comme ont pu le constater les nombreux spectateurs présents sur place.

Comme l’explique Engadget, il ne s’agit pas de n’importe quels drones, mais des fameux Shooting Star, des drones conçus par Intel, dont nous vous parlions déjà l’année dernière. Pour cette séquence, Intel a en a utilisé environ 300. Ces 300 drones étaient contrôlés par un unique opérateur qui dirigeait le tout via un PC.

Les Shooting Stars sont des petits drones d’un poids de 500 grammes et de 30 centimètres de long qui embarquent chacun une LED et sont ensuite capables d’afficher collectivement jusqu’à 4 milliards de combinaisons de couleurs différentes. Ils ont une autonomie moyenne de 20 minutes. En novembre dernier, Intel avait déjà fait une démonstration de ces drones avec 500 unités volants en même temps pour afficher son logo en grand dans le ciel. Pour le Super Bowl, c’était la première fois qu’ils étaient utilisés dans un show. Sauf que…

Aucun drone n’était présent dans le ciel le soir du Super Bowl

Sauf que la FAA, la Federal Aviation Administration avait interdit tout les vols de drones autour du stade NRG Stadium dans un périmètre de 55 km (34,5 miles) le soir du Super Bowl, pour des raisons de sécurité. On imagine aisément que la FAA était consciente des dangers que peuvent faire encourir une centaine de drones en plein vol au-dessus d’un stade rempli de milliers de supporters (et d’une pop star millionnaire).

telechargement

Comme le révèle The Verge, le soir de son spectacle, il n’y avait aucun drone pour accompagner Lady Gaga. La séquence a en fait été filmée au début de la semaine dernière, puis rediffusée sur les écrans du stade.