Avec le Shooting Star, Intel pourrait bien ringardiser les feux d’artifice

Gadget

Par Henri le

Les feux d’artifice pourraient bientôt être un lointain souvenir. C’est en tout cas ce qui nous vient à l’esprit lorsque l’on voit les prouesses du shooting star, le dernier drone d’Intel.

intel

Intel est décidément sur bien des fronts. Le géant américain a récemment mis en avant ses nouvelles avancées en matière de robotique en effectuant un show pour le moins original. En effet, grâce à un nouveau drone nommé Shooting Star, les ingénieurs de la firme ont réussi à faire voler 500 aéronefs de façon synchronisée.

Un vol à l’unisson

Une sacrée avancée puisqu’ils n’étaient qu’une centaine en 2015, lors d’un précédent essai. Intel a cette fois-ci tout filmé, et le résultat est vraiment impressionnant. L’effet est nettement plus réussi en pleine obscurité, où l’on peut mieux apercevoir les formes parfois complexes formées par les appareils. La scène s’est passée à Munich, près de Ascending Technologies, une entreprise rachetée par Intel au début d’année.

telechargement

Le shooting Star semble avoir été développé exclusivement pour ce type de performances. Ce quadricoptère pèse moins de 500 grammes et résiste à la pluie. Il est équipé de LED capables d’afficher 4 milliards de combinaisons différentes. Il est donc parfaitement possible d’afficher des chiffres et des lettres de façon précise.

Démonstration de force ?

Cette démonstration ne s’est pas suivie d’une annonce de commercialisation. Il se pourrait en effet que le drone en question ne soit qu’un moyen de montrer la puissance logicielle d’Intel. Les 500 machines volent ici à l’unisson, en étant contrôlées (via liaison radio) par un seul ordinateur au sol. L’algorithme calcule automatiquement le nombre de drones nécessaires pour former une image claire.

Créer de tels shows serait donc beaucoup plus rapide qu’avec des éléments pyrotechniques, qui demandent des mois de préparation. Il serait ainsi possible de créer un spectacle en quelques jours, ce qui peut s’avérer très intéressant pour les amateurs de jeux de lumière. Et on imagine que l’Américain ne va pas s’arrêter là. Voilà qui va rendre la tâche des ufologues du monde entier encore plus difficile !