Les forces de l’ordre vont être dotées de 2 600 caméras embarquées avec “déclenchement automatique”

Gadget

Par Elodie le

Après la violente interpellation du jeune Théo à Aulnay-sous-Bois (Seine Saint-Denis), le ministre de l’Intérieur, Bruno Le Roux, annonce le déploiement de 2 600 caméras mobiles pour les forces de l’ordre.

caméra-embarquée-police-2600

2 600 caméras mobiles avec « déclenchement automatique » vont bientôt être mises à disposition des forces de l’ordre. 2 000 seront déployées au sein de la police et 600 auprès de la gendarmerie, et ce, afin d’ « apaiser les interventions et faire en sorte de rassurer les forces de sécurité », a précisé le ministre de l’Intérieur Bruno Le Roux.

Une mesure qui intervient après la violente interpellation de Théo par des policiers jeudi dernier à Aulnay-Sous-Bois. Ce dernier a dénoncé des faits de viol lors de son arrestation filmée par le système de vidéosurveillance de la ville, .

Plus de transparence

Depuis 2014, les forces de l’ordre expérimentent ce dispositif dans les ZSP (zones de sécurité prioritaires), comme à Nîmes. Toutefois, cette nouvelle expérimentation comprendra un déclenchement obligatoire lors d’une intervention ou d’un contrôle (d’identité, d’alcoolémie). Jusqu’ici, seul l’agent déterminait s’il y avait lieu de déclencher la caméra pour enregistrer les événements en cours.

Pour Bruno Le Roux ce dispositif est « bien plus opérationnel qu’un récépissé, qui entraînera [it] une forme de lourdeur ». « Sommes-nous prêts demain à faire dans notre pays un fichier des personnes contrôlées dans nos quartiers ? Moi, je ne m’y résous pas », a expliqué le ministre.

Un rôle dissuasif

Selon lui, le « déclenchement automatique […] va apporter un niveau de sécurité supplémentaire dans les contrôles d’identité et les interventions qui se passeront dans nos quartiers ».

Un dispositif amené à se généraliser dans les 5 prochaines années, comme l’avait annoncé le Premier ministre d’alors, Manuel Valls. D’après lui, ces caméras embarquées doivent « jouer un rôle dissuasif dans la montée des tensions et aider à prévenir le passage à l’acte violent ».

Source: Source