Warner Bros veut Mel Gibson pour réaliser Suicide Squad 2

Cinéma

Par Elodie le

Les studios lorgnent du côté de Mel Gibson pour réaliser la suite de Suicide Squad (notre critique), succès au box-office mais étrillé par la critique. Qui de mieux qu’une tête brûlée sur les chemins de la rédemption pour diriger cette bande d’anti-héros.

Blood Father

Cette nouvelle est pour le moins étonnante. Mel Gibson s’offre un retour en grâce comme seul Hollywood sait en procurer. Il faut dire que la cité du cinéma n’aime rien tant que célébrer des personnalités autrefois honnies.

Après un passage à vide dû à des problèmes d’alcool, un divorce houleux et des accusations d’antisémitisme, Mel Gibson parachève sa résurrection avec Tu ne tueras point. Le film, adoubé par la critique (professionnelle et grand public), entame sa course aux Oscars avec pas moins de 6 nominations, dont celles de meilleur film, meilleur réalisateur et meilleur acteur pour Andrew Garfield, tête d’affiche et incarnation cinématographique de Desmond T’ Doss, premier soldat américain objecteur de conscience à recevoir la médaille de l’honneur pour ses exploits lors de la guerre d’Okinawa.

suicide-squad-mel-gibson-warner-bros
Suicide Squad

De nouveau dans les petits papiers d’Hollywood, Mel Gibson suscite l’intérêt des studios : il se murmure que Warner Bros désire s’attacher les services de l’acteur de L’Arme fatale pour réaliser la suite de Suicide Squad. Des négociations seraient même en cours selon The Hollywood Reporter. Mais Warner Bros n’écarte aucune option, comme celle de Daniel Espinosa (Enfant 44, Easy Money), Ruben Fleischer (Zombieland, Gangster Squad) ou encore Jonathan Levine (The Night Before, Warm Bodies).

Choisir Mel Gibson sera évidemment un choix audacieux, tant pour le film qui s’est fait atomiser par la critique et une partie des fans, et a soulevé de nombreuses critiques pour sa représentation des femmes et des minorités, que pour le choix de l’acteur américain. Mel Gibson ayant un passif assez lourd concernant ces deux aspects, gageons que ce choix sera largement commenté s’il vient à être confirmé.