Amazon, Zalando ou Vente-privée vous ont certainement arnaqué

Sur le web

Par Elodie le

19 sociétés, dont Showroomprivée.com, H&M, Comptoir des Cotonniers et Amazon, ont été épinglées par la répression des fraudes pour pratiques commerciales trompeuses. En l’occurrence, de fausses promotions, mais une vraie arnaque.

amazon-hm-arnaque-soldes
Confessions d’une accro du shopping

Ah qu’il est tentant de s’octroyer quelques menus plaisirs, surtout s’ils sont en soldes. La douloureuse l’est un peu moins et l’impression d’avoir réalisé une bonne affaire nous étreint. Oui, mais. Si vous avez effectué vos achats sur Amazon, Zalando, GrosBill*, Gérard Darel ou H&M et Comptoir des Cotonniers, la bonne affaire, ce sont surtout ces sites de e-commerce qui l’ont faite.

Le Parisien et RTL révèlent que la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a épinglé et sanctionné d’une amende globale de 2,4 millions d’euros, 19 entreprises de e-commerce pour de fausses soldes pratiquées sur leur plateforme respective. Une arnaque très bien rodée et lucrative.

De vraies fausses promotions

Par exemple, ces soldes qui restent au même prix qu’avant le lancement, mais dont le prix de référence a été revu à la hausse pour pratiquer un pourcentage de promotion intéressant, mais totalement factice. Ou encore ces promotions exceptionnelles, « soi-disant limitées dans le temps, mais qui se renouvellent en réalité toute l’année », indique le quotidien.

Après plusieurs mois d’enquête effectués entre fin 2015 et courant 2016, 11 000 sites internet ont été contrôlés, pour un taux d’anomalie de 31 %. En février dernier, Facebook a été épinglé pour clauses abusives et illicites et a revu ses conditions générales d’utilisation. « Dans le secteur aérien, des sites ont aussi été sanctionnés, également parce qu’ils annonçaient un tarif, qui brusquement augmentait au moment de valider le paiement », explique pour sa part RTL.

Crazy, Stupid, Love

49% de non-conformité

Du côté de la vente à distance, le taux de non-conformité bondit à 49 % : les délais de livraison, de 30 jours maximum, ne sont pas toujours respectés, certaines clauses sont abusives, comme celle de vérifier la conformité du produit au moment de la livraison. La DGCCRF pointe notamment le défaut d’affichage du droit de rétractation, de 14 jours pour tout achat en ligne. Parfois ce délai n’est pas affiché « de façon volontaire […] pour limiter le pouvoir du consommateur », renchérit RTL. La radio souligne également que les entreprises entretiennent volontairement le flou concernant la garantie légale de conformité, de 2 ans obligatoires, afin de vendre la garantie commerciale payante.

Au total, outre les 11 000 sites de e-commerces inspectés, 116 000 établissements ont été contrôlés pour un bilan de 15 000 procès-verbaux dressés à la clé et 14 millions d’euros d’amendes administratives et civiles (2.4 millions seulement pour le e-commerce).

2,4 millions d’euros d’amende globale

« 1,5 million d’euros a déjà été payé par Amazon, Zalando et le Comptoir des cotonniers, 490 .000 euros ont été refusés par H&M, GrosBill, Darel et Netquattro, mais la procédure continue », indique Vincent Designolle, directeur de cabinet de la DGCCRF, au Parisien. « Par ailleurs, nous avons déjà perquisitionné Vente-privee.com et Showroomprive.com où des enquêtes sont en cours », poursuit-il.

C’est la première fois en France que ces pratiques mensongères et frauduleuses sont sanctionnées par des amendes aux montants aussi considérables. « Les enquêtes de la DGCCRF se poursuivent en 2017 pour assurer au consommateur qu’une bonne affaire est toujours une bonne affaire », assure de son côté Martine Pinville, la secrétaire d’État chargée du Commerce qui présente, ce jour, le bilan 2016 de la DGCCRF.

Avec 35 millions d’acheteurs sur Internet, gageons que la répression des fraudes aura encore beaucoup à faire.


*Mise à jour : Grosbill nous précise par mail que la société a bien reçu un procès-verbal l’informant d’une enquête en cours portant sur la réglementation des prix de référence et des prix réduits, ainsi qu’une offre transactionnelle qu’elle a décliné au motif que le procès verbal contenait des informations inexactes.

Source: Source

42 réponses à “Amazon, Zalando ou Vente-privée vous ont certainement arnaqué”

  1. Il a quelques années j’ai constaté la même chose chez rueducommerce lorsqu’une offre de 10% sur le site à été faite. ( le produit vendu 500€ à l’origine était passer à 550€)

  2. Je trouve les amandes encore faibles pour ces pratiques frauduleuses totalement volontaires qui ont pu leur rapporter énormément !

  3. Et que dire des magasins d ameublement (je parle pas d Ikea et autres du même genre) qui ont systématiquement un barré et un pseudo prix remisé….

  4. J’avais tenté ma chance avec CDiscount qui proposé la PS4 avec -100€ et qui était au prix final de …. 400€, soit le prix « constaté ». J’ai posé mes questions dans le mini chat et à force de lui faire comprendre que leur promo était de l’arnaque, il a rage quit 😉 J’aurai du pousser le truc et les faire chanter contre une console ;).
    C’est continuel sur Cdiscount, quand on connait le prix du produit, on se rend souvent compte que la super promo met juste le produit au tarif.

  5. Moi j’ai le truc pour pas me faire arnaquer sur les soldes : j’achète sur LDLC. Eux ne remontent pas les prix en scred’ avant de faire une promo … les prix sont surévalués toute l’année ><

  6. Cette pratique chez Amazon est super connue et j’en ai encore eu l’exemple pour les fêtes de Noël avec différent produits ( genre des produits à 350€ avant les fêtes, qui passent à 450€ ( solde comprise ) )….

    Après, pour ce qui est de l’abus de « vérifier la conformité du produit au moment de la livraison », suffit de dire bonjour à Materiel.net qui sont des champions dans ce genre de cas et qui ont un service après-vente pire que minable ( dont les employés ne savent que dire : « désolé mais vous aviez qu’à vérifier votre produit avant de signer l’accusé de réception du facteur » ).
    Après on est pas la pour parler de la qualité du SAV des sociétés car sinon y en a beaucoup à qui on foutrait le feu.

    Bref, 2,4 millions d’euros je trouve ça vraiment pas grand chose pour des entreprises pareilles qui se sont largement plus de 5 fois le montant durant les fêtes.

  7. Vécu sur Grosbill,
    Un écran LG vendu au même prix en solde que sans solde alors qu’annoncé avec 30% de réduction, ils ont perdu un client ce jour là.
    Maintenant je fais des screens une dizaine de jours avant les soldes et compare le moment venu.
    leur mauvaise foi est consternante.

  8. Ce qui est triste c’est qu’autant de personnes achètent sur ces sites et laissent mourir les petits commerçants. J’ai récemment acheté un appareil photo chez un photographe (meilleur ouvrier de France) d’une petite ville. PAS PLUS CHER que sur Amazon et en plus, j’y passe régulièrement pour des conseils ou pour une remise à jour, ça c’est impossible chez Amazon and Co. Même constat pour une télé, livrée, installée et d’un prix tout aussi intéressant si ce n’est plus que sur le Web !!!

  9. Pour un comparatif en temps réel des pris pratiqués sur le net, je vous propose une application qui s’ajoute au navigateur et qui s’appelle Shoptimate.
    elle m’a permis de trouver des couches à 24€ en Allemagne alors qu’elles sont à 50€ en France…
    je ne suis payé par personne, c’est juste que cela m’a permis de faire des économies…

      • le camelizer reste pour des prix en France sur une durée pour des produits que tu peux attendre.
        Shoptimate, trouve le prix le moins cher à l’instant…
        autre exemple,
        Pampers – Baby Dry Pants – Couches Taille 5 (12-18kg/Junior) – Mega+ Pack (x84 culottes) 27€99 Amazon France
        16€50 Amazon Angleterre…
        https://www.amazon.co.uk/dp/B00ZUTQK46/
        (oui, je sais, je suis très couches, mais c’est une rente quand on est parents…) 😀

  10. Bravo la DGCCRF, bravo et même merci.
    Car depuis le temps que ces pratiques illégales existent j’avais fini par penser que nos institutions s’en accommodaient pour ne pas déranger la finance qui gouverne.
    Mais il faut poursuivre l’effort, alourdir très sensiblement les sanctions pour qu’elles deviennent dissuasives.
    il a tellement d’argent à récupérer avec les amendes qu’on pourrait effacer la dette.

  11. Il faut éviter les achats compulsifs….Comparer le même produit chez plusieurs vendeurs.
    Cdiscount, Amazon.fr, Amazon.de, LDLC, Pixmania et autres.
    Tenir compte des frais de port.(pratique courante sur EBAY, produit pas cher et frais de port énorme).
    Cela demande du temps, c’est pour cela qu’ils ont inventé les ventes flashs. Sur cdiscount certaines recommence même après dépassement de la limite.

  12. Je trouve ça fou qu’un site de e commerce qui se fait crawler tous les jours par tous les comparateurs de prix les plus pourris de la terre puisse se laisser avoir par la répression des fraude. Ils trichent aussi mal que les politiques.

  13. « les entreprises entretiennent volontairement le flou concernant la garantie légale de conformité, de 2 ans obligatoires, afin de vendre la garantie commerciale payante. »

    Coucou Game qui te soutient mordicus que la garantie des consoles est d’une seule année, pour que tu prennes la garantie additionnelle…

  14. C’est frauduleux oui mais je vais dire une connerie : je n’arrive pas à tellement saisir pourquoi c’est grave. On dit -10% pour quelque chose qui à la fin va coûter le même prix puisque le prix de départ a été augmenté de 10% d’accord. Mais les gens achètent, à priori, vu que ça se plaint. Même s’ils sont trompés, ils achètent quand même au prix fort. Le principe des soldes est alors juste psychologique, on achète car on croit qu’on fait une affaire, sans même comparer pour voir qu’on perd de l’argent. La faute au client aussi ?

  15. Quand je vois les histoires sur le prix de la Switch, je me demande si on peut parler de pratiques illégales au final… On a tous estimé que 429€ n’était pas le prix, pourtant, légalement, ils ont le droit.
    Donc au final, je sais pas dans quel mesure ils n’ont pas le droit de fluctuer le prix pour derrière faire des promos à leurs convenances…

    • Le vendeur doit clairement signaler les rabais proposés par rapport à un prix de référence réel. Il est ainsi interdit d’augmenter le prix d’un produit avant la période des soldes, dans le but de faire croire à une offre promotionnelle plus importante qu’elle ne l’est réellement.

      Le commerçant doit pouvoir justifier des prix de référence des produits soldés : soit le prix le plus bas effectivement pratiqué avant le début de la promotion, soit le prix conseillé par le fournisseur ou la tête de réseau…

      • Oui mais quid des sites dont le prix varie journellement, fonction de la demande et même de la géolocalisation de l’IP ? C’est assez fréquent, il n’y a pas de prix de référence. Je comprends que dans ce cas indiquer -20% soit une arnaque, mais comment justifier une solde ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *