Avec Aladdin, Disney veut éviter le whitewashing

Cinéma

Par Elodie le

Afin d’éviter une polémique similaire à celle connue par Ghost in the Shell, Disney ouvre son casting de manière à éviter les accusations de whitewashing.

aladdin-live-disney-whitewashing
Aladdin

Si les dernières aventures d’Aladdin version Kev Adams vous reste en travers de la gorge, votre enfance en convalescence, Disney pourrait vous réconcilier avec son chef d’œuvre (oui, je pèse mes mots) sorti en 1993.

Après Le livre de la Jungle de Jon Favreau, La Belle et la Bête (critique à venir), prévu pour le 22 mars, et bientôt Dumbo avec Tim Burton aux manettes, Disney va produire le film live d’Aladdin, avec Guy Ritchie à la réalisation. Un film qui ne sera pas un remake live du dessin animé, mais un prequel centré autour du Génie de la lampe (interprété par le regretté Robin Williams dans l’œuvre originale).

Disney privilégie l’authenticité

Les studios viennent de lancer les castings pour trouver le jeune couple Aladdin et Jasmine et une chose est sure, pas de whitewashing en vue. Comme le précise l’annonce, les personnages devront être originaires du Moyen-Orient, avoir entre 18 et 25 ans et évidemment savoir chanter et un minimum danser. Le film sera une comédie musicale, à l’instar du dessin animé qui regorge de petites pépites : Ce rêve bleu, Prince Ali, Je suis ton meilleur ami ou encore Nuits d’Arabie.

Le producteur du film, Dan Lin, confirme la volonté du studio et celle de Guy Ritchie de faire un film « le plus authentique possible« .

« Quand je suis arrivé à la production, je voulais faire une version diversifiée du film. Et j’ai eu de la chance car Guy Ritchie partage la même vision que moi. Disney aussi. On ne veut pas refaire un Prince of Persia (avec Jake Gyllenhaal dans le rôle titre) », indique-t-il à Collinder.

Éviter une nouvelle polémique

Le whitewashing consiste à sélectionner des acteurs blancs pour jouer des personnages non blancs. Parmi les exemples récents, citons Exodus : Gods and Kings avec Christian Bale, Joel Edgerton, Aaron Paul et Sigourney Weaver dans les rôles respectifs de Moïse, Ramsès, Josué et Tuya, la mère de Ramsès. Le fait que les acteurs principaux soient joués par des acteurs blancs alors que les esclaves sont noirs n’avaient pas manqué de susciter la polémique.

Le tournage de Genies, dont le scénario a été confié à Damian Shannon et Mark Swift (Gang de requins, Baywatch ; Alerte à Malibu) , débutera en juillet prochain au Royaume-Uni et devrait se terminer en janvier 2018.