Diablo III : Blizzard donne des nouvelles du nécromancien

Jeux-Video

Par Gaël Weiss le

Blizzard nous a invités il y a quelques jours à rencontrer les développeurs de Diablo III. Ces derniers nous ont présenté leur avancée sur le nécromancien, la nouvelle classe du jeu à venir à la fin de l’année.

On sait désormais à quoi ressemblera la version féminine du nécromancien.

Commençons tout de suite par évacuer l’essentiel : non, Blizzard n’a toujours pas donné de date de sortie ou de prix pour cette future extension. Elle doit toujours arriver avant la fin de l’année, « le plus rapidement possible », sans que les développeurs s’engagent pour l’instant sur une date de sortie ferme. Si Blizzard a invité des journalistes, c’est surtout pour leur présenter les dernières nouveautés liées à la classe du nécromancien.

Je ne vais pas ressortir le blabla formaté des développeurs : oui, Blizzard est bien conscient de l’importance du nécromancien dans Diablo II et veut que son intégration dans Diablo III soit soignée, oui ils veut que les joueurs ressentent beaucoup de plaisir en incarnant le nécromancien sans avoir de sensation de redite et, oui, le nécromancien aura bien plusieurs styles de jeu, comme la plupart des autres classes de Diablo III.

Une classe qui se joue avec et sans pets

C’est d’ailleurs essentiellement pour cela que Blizzard nous a invités. Pas question de toucher directement au jeu, les développeurs nous ont surtout montré un nouveau build pour la classe de nécromancien. Un build qui, contrairement aux premières vidéos n’est pas orienté sur les « pets » (compagnons) – les innombrables squelettes que l’on peut invoquer -, mais plutôt sur de nouveaux pouvoirs magiques directement liés au personnage.

Ce build se composait donc d’une attaque primaire, la Faux funeste, aux dégâts très modérés, mais qui fauchait justement un grand nombre d’ennemis tout en faisant remonter la jauge d’essence, la ressource principale du nécromancien. L’attaque secondaire était la nova de sang : il s’agit d’un sort de nova circulaire classique qui fait de gros dégâts de zones aux ennemis proches, mais qui a la particularité de consommer de l’essence, mais aussi d’entamer sa barre de vie.

La Nova de sang consomme à la fois de l’Essence et de la vie.

Le retour du Golem de sang

Pour combler ce déficit de PV, le nécromancien aura tout un arsenal de malédictions, de compagnons et de sorts pour absorber la vie des ennemis et des cadavres d’ennemis alentour. L’un des éléments de cet arsenal ne sera autre que le Golem de Sang, qui fait son grand retour dans la série. Il s’agit d’un golem relativement imposant qui ne partagera plus sa barre de vie avec celle du nécromancien. Il se contentera essentiellement de balancer de grosses tatanes, mais surtout d’aller sucer la vie des ennemis à la demande du héros. Une capacité qui sera soumise à un cooldown.

Le Golem de sang fera son grand retour.

Au final, le build montré par Blizzard se révélait très dynamique. Très mobile, le nécromancien se déplaçait rapidement sur le champ de bataille via un simili sort de téléportation, balançait une malédiction et quelques novas de sang puis laissait le golem finir le travail. Une façon comme une autre de montrer que la classe pourra être compétitive, relativement exigeante – il s’agit de gérer sa jauge d’essence, de vie, mais aussi les corps présents sur le champ de bataille – et capable de nettoyer des failles rapidement.

Le nécromancien bénéficiera d’une forme de téléportation.

Pas (encore ?) de version Switch pour Diablo III

Pour le reste, les représentants de Blizzard ne se sont pas montrés très bavards. Interrogés sur le nombre de développeurs qui travaillent actuellement sur ce DLC, ils ont botté en touche, expliquant que 5 ou 6 équipes différentes étaient chacune sur différents aspects du jeu (le jeu sur console, le nouveau contenu des saisons, les DLC). Aucun mot sur un éventuel Diablo IV et surtout aucun projet pour l’instant de porter le jeu sur Nintendo Switch. Une chose est certaine : le DLC sera bien testé sur les royaumes de tests du jeu. Une phase de test qui servira probablement de démo avant de potentiellement craquer pour un DLC dont le prix est encore inconnu.