Nintendo aurait caressé l’idée de faire une console tournant sous Cyanogen

Jeux-Video

Par Pierre le

Nintendo est toujours resté très replié sur lui-même en ce qui concerne l’OS de ses consoles, développant son propre système d’exploitation que ce soit sur ses consoles de salon (Wii, Wii U), ses consoles portables (DS, 3DS) ou même les deux en même temps (Switch). Pourtant, Nintendo a été tenté par un OS déjà existant.

Nintendo a cherché des pistes

Rappelez-vous, en 2016. Quelques mois avant l’annonce officielle de la Switch, nous appelions encore la console par son nom de code : NX. Une rumeur, lancée par le journal japonais Nikkei, évoquait la possibilité de voir la console tourner sous Android. Une rumeur très vite démentie.

Cette rumeur n’était pas totalement absurde. La Switch tourne en effet sous un processeur Tegra X1 modifié de NVidia. Néanmoins, Nintendo a choisi de développer son propre OS. Pourtant, la firme de Kyoto a caressé l’idée de faire appel à l’extérieur pour sa console.

C’est ce qu’affirme Kirt McMaster, ancien boss de Cyanogen Mod. Dans une conversation sur Twitter (tweet supprimé depuis), il balance, comme ça, entre le fromage et le dessert, que Nintendo l’a approché il y a quelques années pour collaborer sur l’OS d’une console (non précisée). La collaboration ne s’est pas faite et tout le monde est reparti chacun de son côté. McMaster ne précise pas pour quelle console Nintendo l’a approché, mais certains voient ici une volonté de Nintendo de chercher des pistes au début du développement de la Switch.

Source: Source