Jay Z retire ses albums de Spotify et Apple Music

Audio

Par Olivier le

Jay Z voudrait bien que vous écoutiez sa musique sur Tidal, son service de streaming. Pour ce faire, le chanteur américain a employé la manière forte : il a retiré d’Apple Music et de Spotify la quasi-totalité de ses albums.

Il s’agit principalement de son catalogue solo que l’artiste a supprimé des services de streaming concurrents de Tidal. Il reste toutefois les collaborations de Jay Z avec Linkin Park, R. Kelly ou Kanye West. Par contre, les albums restent disponibles à l’achat sur l’iTunes Store. D’après Spotify, cette musique a été retirée « sur demande de l’artiste ». Il ne s’agit donc pas d’un bug mais de la volonté de Jay Z.

Les fans de Jay Z poussés vers Tidal

Ce n’est pas une première pour lui. Suite au lancement de Tidal, Jay Z avait retiré son premier album, Reasonable Doubt, de la concurrence. Puis, l’an dernier, c’est la série des Blueprint qui a disparu d’Apple Music, Spotify et compagnie. Toujours en faveur de Tidal, bien sûr.

Un seul service de streaming semble pour le moment avoir échappé à ces retraits : Google Play Music (il n’y manque que les albums cités juste au dessus). Les artistes qui ont investi dans Tidal (Madonna, Kanye West, Rihanna…) restent eux toujours disponibles à l’écoute chez la concurrence.

Si cette tactique peut éventuellement pousser quelques fans de Jay Z à souscrire un abonnement à Tidal, cela risque surtout d’énerver les abonnés d’Apple Music, Spotify et autres. Le principe des exclusivités est de nature à pousser les amateurs de musique dans les bras du piratage.

Source: Source