La Scorpio sera plus chère que la PS4 Pro

Jeux Vidéo

Par Corentin le

La puissance a un coût et Eurogamer semble assez certain de ce qu’il avance quand il affirme que la Scorpio, le projet de console de milieu de génération de Microsoft coûtera bonbon.

Eurogamer a encore une fois démontré son savoir-faire pour révéler des informations concrètes concernant une machine encore non révélée d’un constructeur. En marge des spécificités techniques de la Scorpio dévoilées la semaine dernière avec le blanc seing de Microsoft, une interview de Mike Ybarra, vice président de Xbox et de la division Windows gaming chez Microsoft, a également été publiée.

On y apprend les raisons qui ont poussé le constructeur à commencer ce projet de Xbox One gonflée aux stéroïdes, mais surtout, on y apprend un « off » donné par Ybarra à Richard Leadbetter, un des journalistes de Digital Foundry parti à Redmond pour rencontrer les équipes de Microsoft. D’après lui, la Scorpio est conçue pour le « client premium, ce joueur qui attend les versions absolues des jeux ». Après cette phrase qui conclut l’article, Eurogamer ajoute : « Attendez-vous à un prix en concordance ». Comprenez un tarif plus élevé que toutes les consoles qu’on peut trouver sur le marché, PS4 Pro comprise.

Une telle éventualité ne serait d’ailleurs pas si étonnante compte tenu des spécificités techniques assez impressionnantes de la Scorpio. Un tarif supérieur d’une centaine d’euros par rapport à la PS4 Pro (soit 500 euros) ne semble pas extravagant.

Mission : ramener les développeurs au bercail

Ybarra déplore la perte de confiance d’un certain nombre d’acteurs du milieu. Il regrette la génération précédente, celle de la Xbox 360, où les rôles ont été renversés : en effet, c’était la PS3 qui, au début au moins, repoussait les développeurs qui venaient trouver refuge sur Xbox 360, pour laquelle il était bien plus facile de programmer des jeux.

« L’équipe a observé les développeurs et la nature de la relation qu’on avait avec eux. Avec la Xbox 360, nous avions la meilleure plateforme possible pour les développeurs. [Avec la Xbox One], nous avons ça en deux ans, d’une certaine manière. Donc, nous nous sommes dit : Comment faire pour être de nouveau sur la même longueur d’onde ? »

Une des priorités de Microsoft a donc été de fournir au développeur une console et des outils qui répondaient aux principales doléances qui leur ont été faites.

« Nous devons regagner le coeur des développeurs. Nous devons avoir les bons outils qui leur permettront d’apporter leurs jeux sur toute notre gamme de produits et les laisser créer les versions les plus abouties de ces jeux. »

Changer sa console comme on change son téléphone portable

Quant à ceux qui se poseraient la question du bien-fondé de cette génération de mi-parcours que représentent la PS4 Pro et la Scorpio, Ybarra fait un parallèle assez intéressant avec les habitudes de consommations au niveau des téléphones. Pour lui, le public s’enthousiasme bien plus rapidement pour les nouvelles technologies et il faut répondre à cette demande.

« Quand vous réfléchissez aux téléphones par exemple, les consommateurs en achètent bien plus souvent que par le passé. Leurs besoins technologiques ne nécessitent plus d’attendre. C’est là, immédiatement devant leurs yeux, et ils veulent aussi que les contenus arrivent sur ces produits immédiatement. »

La Scorpio aura vraisemblablement toutes les cartes en main pour assurer du jeu en 4K. Microsoft voit en ce nouveau format une tendance qu’il faut prendre à bras le corps tout de suite.

« Les téléviseurs 4K sont parmi les plus grosses ventes de fin d’année dernière. Les gens attendent cette nouvelle technologie plus vite que ce qu’on a pu voir par le passé et quand vous réfléchissez au fonctionnement du marché des consoles, il est un peu en conflit avec ces attentes. Parce que c’est comme si on proposait une console pour les cinq ou sept prochaines années, on est dans ces contraintes matérielles là. Et, oui, les jeux arrivent à être un peu meilleurs parce que les développeurs deviennent plus rapides et qu’ils parviennent à les rendre plus jolis, mais quand même, il y aura toujours la contrainte matérielle. »

Quoi qu’il en soit, on ne sait pas encore de quoi sera capable la Scorpio. Tout comme son vrai nom ou son prix, tous deux encore inconnus. Nul doute qu’on en saura un peu plus dans quelques mois, durant les chauds mois de l’E3 2017.