Comme Nintendo vous déteste, il a décidé d’arrêter la production de la Nintendo Classic Mini aux États-Unis

Jeux-Video

Par Gaël Weiss le

Imaginez un instant que vous êtes à la tête d’une entreprise japonaise florissante spécialisée dans le jeu vidéo. Vous avez dans votre catalogue un produit qui, depuis son lancement est en rupture de stock. En tant que bon dirigeant, la logique voudrait que vous augmentiez la production afin de répondre à la demande. Cette logique, pour une raison inexplicable, n’est pas celle de Nintendo. Le consolier nippon a en effet annoncé la fin définitive des petites consoles rétro aux États-Unis.

Si vous n’avez toujours pas de Nintendo Classic Mini et que vous envisagez toujours de l’acheter, dépêchez-vous. Nintendo of America a en effet annoncé au site américain IGN que la livraison de NES Classic Mini d’avril aux États-Unis serait également la dernière. Le communiqué est clair sur la décision, mais ne donne aucun détail sur les raisons de cet arrêt aussi brutal qu’inexpliqué.

« Durant le mois d’avril, Les territoires dépendants de Nintendo of America recevront la dernière livraison de NES Classic Edition pour cette année. Nous incitons tous ceux qui voudraient l’acquérir d’aller vérifier la disponibilité de la console chez les revendeurs. Nous comprenons qu’il a été difficile pour beaucoup de clients de trouver la console. Et pour cela, nous nous en excusons. Nous avons bien pris en compte les retours de nos clients et nous apprécions énormément l’incroyable intérêt et support qu’ils ont eu pour ce produit. »

Et l’Europe alors ?

Il reste toutefois une petite inconnue : quid de l’Europe et des autres territoires ? Pour l’instant cette décision ne concerne que les États-Unis. ll est possible que l’Europe ou l’Asie aient encore droit à des livraisons de consoles supplémentaires dans les mois à venir. Nintendo Europe ne s’est pas encore exprimé sur le sujet, mais ne devrait pas tarder à le faire.

Un arrêt décidé pour faire de la place à la Super NES Mini ?

Mais pourquoi Nintendo décide-t-il d’arrêter la livraison et donc la vente de ses consoles alors qu’elles rencontrent un succès incroyable, au point d’être continuellement en rupture de stock. Les hypothèses sont nombreuses. La plus probable est sûrement l’annonce et l’arrivée prochaine d’une Super NES Mini, que l’on pourrait attendre pour la fin de l’année. Nintendo ne veut pas que les deux produits entrent en concurrence. La seconde, serait que Nintendo ne veut pas faire de l’ombre à la Switch, qui va sans aucun doute bénéficier d’un catalogue de jeux rétro.

Dans tous les cas, Nintendo vient de faire un très beau cadeau aux revendeurs tiers, qui affichent tous la NES Mini à des prix délirants. Au moment où j’écris ces lignes, le premier prix de la NES Mini sur Amazon est de 149 euros, au lieu des 60 euros initiaux. Un tarif qui va encore exploser dans les mois à venir…

Source: Source