On a posé 4 questions aux créateurs de Magic pour savoir comment ils choisissent les thèmes de leurs éditions

culture geek

Par Fabio le

Alors qu’Amonkhet, la nouvelle édition de Magic placée sous le signe des mythologies égyptiennes, s’apprête à sortir dans les magasins, on a pu poser quelques questions à James Wyatt, Senior Game Designer de l’équipe de recherche et développement de Magic, au sujet des choix concernant les univers de chaque édition.

Crédits : Wizards of the Coast / Anna Steinbauer

Journal du Geek : Theros puisait dans les mythologies grecques. Avec Amonkhet, vous avez choisi l’Egypte. Comment vous procédez pour choisir l’univers que vous allez explorer ?

James Wyatt : Nous sommes toujours en train de regarder comment combiner l’approche de Magic concernant la fantasy et les éléments qui composent la fantasy existante, ses concepts qui résonnent. Nous puisons notre inspiration partout où nous le pouvons, mais notre direction pour la construction de chaque nouvel univers est dessinée par les besoins du jeu et les besoins de notre storyline. Dans ce cas précis, nos fans étaient demandeurs d’une édition inspirée des mythologies égyptiennes depuis un bon moment. Finalement, toutes les planètes ont été alignées pour Amonkhet : l’environnement de jeu avait besoin d’une édition où les interactions avec le cimetière sont nombreuses, et notre histoire est arrivée à moment où les sentinelles voulaient défier Nicol Bolas dans son repère. Amonkhet en est le résultat.

Crédits : Jakub Kasper – Wizards of the Coast

D’un point de vue artistique, qu’est-ce qui est le plus difficile : créer un tout nouvel univers ou en construire un depuis des éléments connus mais sans qu’il en paraisse générique ?

Le challenge pour nos artistes, c’est de créer quelque chose qui est exclusif à Magic mais qui donne aussi à nos fans ce qu’ils attendent quand ils pensent à la fantasy. En général, je crois que c’est plus facile de dire à nos artistes, ‘faites quelque chose qui ressemble à ça, mais d’une manière différente’ que de leur demander de « faire quelque chose que personne n’a jamais vu, et de rendre ça cool’.

Comment arrivez-vous à lier les mécaniques des cartes avec les univers que vous avez choisis ? Peut-être qu’on va trop loin mais, est-ce que la présence de ces nouvelles cartes doubles, qu’on peut jouer de sa main puis de son cimetière, a un rapport avec les rites funéraires à l’époque des pharaons ?

Les mécaniques de cartes sont liées au monde que l’on crée, et réciproquement. Le désir de mettre en place des mécaniques qui utilisent le cimetière nous a conduit à choisir l’univers égyptien, parce que sa mythologie est articulée autour de la mort et de la vie après la mort. Puis, la combinaison de l’Egypte avec Nicol Bolas nous a conduit à d’autres mécaniques, et l’histoire spécifique que l’on a construite pour cet univers en a suggéré d’autres. Notre but est de pouvoir proposer un package cohérent où l’histoire s’enchevêtre harmonieusement avec les mécaniques des cartes. Rien ne doit paraître artificiel.

Crédits : Wizards of the Coast – Florian de Gesincourt

Est-ce que vous êtes contents de l’introduction des chefs d’oeuvre, dans Kaladesh ?

Mon avis sur les Chefs d’oeuvre de Kaladesh et les réimpressions dans Expéditions en Zendikar n’est pas très différent de celui des fans de Magic : je pense qu’ils sont superbes, et j’en veux autant que je puisse en avoir dans ma main pour les intégrer dans mes decks Commander. J’attends maintenant de voir ce qu’il en sera avec les invocations d’Amonkhet.

La sortie d’Amonkhet est prévue pour le 28 avril prochain, les avant-premières se dérouleront ce week-end, le 22 et le 23 avril. Pour trouver le magasin participant le plus proche, rendez-vous sur locator.wizards.com.