Les autoroutes du futur se répareront toutes seules et rechargeront votre véhicule électrique

Science

Par Auré le

L’université néerlandaise de Delft travaille depuis plusieurs années déjà à la conception d’un bitume composé de fibres d’aciers conductrices et de bactéries qui pourraient permettre aux routes de se réparer d’elles-mêmes, mais aussi d’alimenter les véhicules électriques en circulation.

Il y a bien sûr encore de nombreux défis à relever pour que tout fonctionne. Un certain niveau de chaleur est nécessaire aux fibres d’acier pour déclencher le processus de réparation. Des systèmes de recharge sans fil doivent également être intégrés aux véhicules. Mais nous sommes sur la bonne voie explique le professeur Erik Schlangen.

Marc Bruxelle via Getty Images/iStockphoto

Les routes connectées, une technologie viable.

Adieu les nids-de-poules et les routes cabossées ! Avec un coût estimé 25% supérieur aux infrastructures actuelles, mais capable de doubler la durée de vie des routes (et donc de réduire les coûts de maintenante), Erik S. et son équipe espèrent rapidement convaincre les constructeurs automobiles et les municipalités d’investir.

Aux USA, des portions de la célèbre route 66 sont déjà équipés de panneaux solaires. Si ceux-ci ne servent pas à alimenter les voitures, l’électricité générée permet de faire fondre la neige et de remplacer la signalisation routière au sol par des marquages lumineux. Nul doute que dans les années à venir, d’autres gouvernements s’intéresseront de près à la possibilité d’inclure des routes connectées dans leurs villes.

Source: Source