Absolver, le jeu très prometteur où on fait violemment la bagarre, trouve sa date de sortie à la fin de l’été

Général

Par Corentin le

Un des prochains jeux édités par Devolver sera français, oui madame. Développé par les Parisiens de Sloclap, Absolver est un jeu où l’on peut pratiquer l’art subtil de la bagarre en plein air.

Dans un billet précédent, on vous avait présenté succinctement le jeu Absolver. À ce moment-là, on ne savait pas à quel moment le jeu allait sortir, mais entre temps, la date de sortie du jeu a été donnée : Absolver sortira donc le 29 août prochain sur PC. Devolver a également publié un trailer qui explique assez bien les mécaniques principales du jeu.

Accuser le coup (et savoir les rendre)

Je suis allé chez Sloclap, dans leurs studios du 20e arrondissement de Paris, pour m’essayer au jeu et à ses mécaniques assez particulières. Le jeu démarre sur une phase de tutoriel assez simple et linéaire. On vous envoie plusieurs ennemis que vous affrontez en un contre un et des informations simples s’affichent à l’écran pour vous expliquer les différents mouvements que vous avez à disposition. Il faut toutefois reconnaître qu’au début, c’est un peu le bourrage de crâne. Il n’est pas si facile de mémoriser tout de suite tous les boutons. On croit également qu’une logique de « coup faible » et de « coup fort » est présente, alors qu’on le verra par la suite, nous sommes face à un système plus complexe que ça.

Notez également qu’en fonction du personnage que vous aurez choisi au départ, vous aurez une stratégie bien particulière de contre à disposition. Une première classe excelle dans la parade, une autre dans l’absorption des dégâts (vous récupérez vos points de vie en contre-attaquant immédiatement) et une dernière dans l’esquive. Cette dernière est particulièrement difficile à apprivoiser, mais redoutable une fois maîtrisée. Une fois cette zone introductive nettoyée de ses occupants, le jeu vous envoie dans votre premier environnement ouvert. Vous pourrez alors vous mesurer à qui vous voulez, en 1 contre 1, mais aussi en 1 contre… le nombre de combattants que vous aurez face à vous. Sachez d’ailleurs qu’il est très difficile d’affronter plus d’un seul combattant à la fois. Surtout si vous devez jouer de l’esquive. En effet, vous devrez esquiver tous les coups sans exception, et gérer une jauge d’endurance constamment sollicitée.

Dans ces cas-là, il peut être plus intéressant de tenter d’affronter votre environnement avec un coéquipier. D’autres joueurs se baladeront en temps réel dans les niveaux et vous pourrez au choix vous allier avec eux ou bien les affronter. Les développeurs ont même mis au point un système de mentorat. Vous pourrez ainsi vous trouver un mentor et devenir son disciple. Le cas échéant, vous aurez, entre autre chose, accès temporairement à tous les coups à disposition dans votre propre arsenal.

Un système de deck qui rebat les cartes du jeu de combat

Une des mécaniques principales d’Absolver est le « deck ». Ce dernier s’enrichit au fur et à mesure de vos combats. Si vous parez certains coups, ou si vous les esquivez avec succès, vous ferez monter une jauge d’apprentissage qui ne sera validée que si vous parvenez à défaire votre adversaire. C’est plutôt intelligent, car le jeu vous demandera de bien réagir suffisamment de fois pour que vous puissiez l’utiliser. Cela sous-entend que vous-même, vous serez particulièrement à même de l’utiliser à bon escient quand vous essayez de porter ledit coup contre un adversaire.

Répartis régulièrement dans le jeu, des petits sanctuaires, un peu comme des feux de camp dans un Dark Souls, permettent de procéder à la gestion de son inventaire, mais également de son deck de combat. Votre personnage aura quatre postures (avant gauche, avant droite, arrière gauche, arrière droit). Chacune des postures permet d’enchaîner trois coups différents avec le même bouton, mais si vous le souhaitez, vous pouvez interrompre le combo en appuyant sur une autre touche, ce qui aura pour effet de lancer un coup alternatif que vous aurez également choisi à l’avance. Que vous décidiez d’aller jusqu’au bout de l’enchaînement ou d’utiliser le coup alternatif, la dernière attaque que vous effectuerez déterminera dans quelle posture vous finirez. En fonction du coup, vous pouvez rester dans la même, ou en changer complètement. Or à chaque posture son combo et son coup alternatif. Vous pouvez ainsi aisément comprendre comment on passe d’un enchaînement à l’autre, de manière fluide.

Les possibilités de personnalisations sont donc très grandes. D’autant que chaque coup a ses propriétés : brise garde, attaque basse, attaque haute, esquive incluse… Autant de façons d’être imprévisible et de varier les plaisirs. Le plus dur sera évidemment de lire les coups de l’adversaire afin de réagir correctement. Dans des matchs qui peuvent être organisés dans le monde ouvert ou dans des arènes dédiées, celui qui saura s’adapter le plus vite au style de l’autre sera souvent le vainqueur. Quelques autres subtilités sont à signaler comme la possibilité de faire des feintes, d’enchaîner encore plus rapidement les coups grâce à un timing à trouver, ou d’utiliser des capacités contre des « éclats » que l’on acquiert au fur et à mesure du match, des coups portés et des coups reçus. On parle de capacités de régénération, d’un séisme soudain pour étourdir l’adversaire ou de l’invocation d’une épée.

Au final, Absolver nous assomme presque tant les possibilités sont immenses. Il est des jeux bien plus faciles à aborder que celui-ci et il ne faudrait pas que cela puisse décourager les joueurs les moins doués qui souhaiteraient s’y plonger. Cependant, ce seront les différentes phases de bêta et la vivacité de sa scène qui détermineront l’ampleur de la réussite du studio à créer un jeu de combat en 3D équilibré et profond. Pour le moment, on peut déjà saluer une magnifique direction artistique et une promesse qui, en tout cas sur le papier, est fort alléchante.