Une voiture volante pour allumer la flamme olympique aux J.O. de 2020, ou l’ambition de Toyota et Cart1vator

Ville de Geeks

Par Fabio le

L’investissement de Toyota dans le projet de Cart!vator pourrait permettre à ses créateurs de présenter leur voiture volante en marge des Jeux olympiques de Tokyo, prévus pour 2020.

Crédits : Cart1vator

Si la voiture volante reste un projet en forme de fantasme, notamment parce que de nombreuses contraintes n’ont pas été résolues (techniques, mais pas seulement), elle fait l’objet de nombreux développements chez de grands constructeurs comme chez les start-up : des drones taxi à Dubaï pour cet été, ou ceux d’E-volo pour 2018, ou encore les voitures volantes d’Airbus pour 2021.

La plus petite voiture volante du marché

De nombreux acteurs s’affairent à développer ce qui serait un tout nouveau marché d’avenir. C’est le cas du constructeur automobile Toyota, qui vient d’injecter de l’argent dans le projet Cart!vator. Ce projet, c’est celui de construire la plus petite voiture volante du marché et la montrer en marge des Jeux olympiques de Tokyo. Basé sur une technologie utilisée dans les drones, l’engin dispose de 3 roues et de 4 sets d’hélices et propose une taille réduite d’environ 3 mètres de longueur sur 1 de largeur et autant de hauteur. La machine peut avaler 100 kilomètres à l’heure dans les airs (à une hauteur de 10 mètres du sol), et 150 en roulant.

Cart1vator

L’objectif de Cart!vator est de présenter un prototype d’ici fin 2018, avant de commercialiser les premiers modèles en 2020. Allumer la flamme lors des J.O. au Japon serait alors la première pierre d’un projet qui vise à créer un monde où tout le monde peut voler dans le ciel en 2050, a déclaré le créateur de Cart!vator

>> Le site de Cartivator

Source: Source