[Impressions] Crash Bandicoot N’Sane Trilogy : alors, ça sent bon ? [PS4]

Jeux Vidéo

Par Mathieu le

C’est avec le cœur léger que de nombreux joueurs des années 90 s’apprêtent à accueillir le mois de juin prochain. Il faut dire que Crash Bandicoot, ce marsupial orange avec lequel nous avons grandi, y signera son retour, neuf années après sa dernière apparition dans le décevant Crash : Génération Mutant.

C’est en effet entre 1996 et 1998, sur la PlayStation, que nous avons adoré suivre les aventures de ce héros désopilant, notamment au travers du génialissime Crash Bandicoot 3 : Warped, point culminant d’une trilogie de jeux de plateforme aussi loufoque que bien réalisée. C’est d’ailleurs sur ce dernier opus, remis au goût du jour, que nous avons pu poser nos mains lors d’une session qui nous a permis de nous forger un premier avis sur ce reboot ô combien attendu des trois premiers épisodes.

Bandit coûte

Activision compte réaliser le rêve de nombreux joueurs le 30 juin prochain : jouer à nouveau à Crash Bandicoot, mais en version 2017. Si ce n’est pas un nouvel épisode qui a été annoncé le 3 décembre 2016, c’est bien un come-back façon reboot que le marsupial va tenter sur nos consoles de salon nouvelle génération.

Autant se le dire tout de suite : ça sent très bon. Les développeurs ont eu l’extrême intelligence de ne pas trop en faire, laissant le soin à la nostalgie et aux mécaniques de gameplay de réaliser une part importante du travail. Pour cette démo, nous avions accès à l’ensemble des niveaux du troisième épisode. Et la recette marche toujours aussi bien. Dès mes premières secondes manette en main, j’ai retrouvé des sensations similaires à ce que j’avais pu vivre en 1998, la fluidité en plus. Notre héros est aisé à contrôler et j’ai rapidement pris la direction, comme si la partie débutait, du premier niveau, si populaire, le Toad Village. Les faits sont là : le jeu nous transporte immédiatement dans l’ambiance cartoonesque que l’on a aimée et le tout s’enchaîne extrêmement aisément.

Crashito

Si le studio Vicarious Visions nous a assuré « être partie du squelette des niveaux du jeu » pour réaliser cette compilation, on ressent que le travail mené pour coller au mieux aux trois premiers épisodes est une réussite. Du design des personnages en passant par leurs animations, les musiques, les décors ou les ennemis, tout est hommage à la trilogie originale. On ne peut qu’être comblé par la réussite de l’exercice conduit par les développeurs qui ont compris l’essence même de ce qu’a été Crash Bandicoot. Le risque était là : en faire trop et nous lasser rapidement. Mais après une heure passée sur ce troisième épisode, on est bien retourné en enfance. Graphiquement, Crash a aussi et heureusement évolué. Si vous ne serez certainement pas en face de la baffe de l’année, notons de véritables efforts pour (re)constituer des univers colorés au sein desquels évoluent des personnages attachants et savamment modélisés.

Après cette première session de jeu, nous voilà rassuré quant à ce reboot. Les nostalgiques devraient donc être au rendez-vous, mais pas seulement ; cette compilation pourrait aussi être un bon moyen de faire découvrir la mascotte à des nouveaux joueurs. On en reparle dans un gros mois avec un test complet et détaillé !

Crash Bandicoot N’Sane Trilogy, sortie le 30 juin 2017 sur PS4