Sony ne veut toujours pas du jeu cross-platform, pour des raisons commerciales et… heu parce que c’est comme ça

Jeux Vidéo

Par Gaël Weiss le

L’E3 a été l’occasion pour Microsoft et Nintendo d’annoncer l’arrivée du jeu cross-platform sur deux titres majeurs : Rocket League et Minecraft. Les joueurs de Steam, de la Switch, de la Xbox One et même de certaines versions mobiles ou en réalité virtuelle pourront désormais se rencontrer ou s’affronter en ligne sur ces deux jeux. Mais pourquoi Sony ne veut pas rentrer dans la danse ? Un journaliste d’Eurogamer a posé la question à un représentant de la marque PlayStation.

Ce qui est certain dans cette histoire de jeu cross-platform, c’est que ce n’est pas de la faute de Microsoft. Interrogée sur Twitter, Aubrey Norris, l’une des responsables de la marque Minecraft, qui travaille pour Microsoft, donc, a déclaré que la balle était désormais dans le camp de Sony.

« Nous adorerions accueillir les joueurs de la PlayStation sur les serveurs unifiés de Minecraft. J’espère que nous y arriverons. »

Sony a du mal à justifier l’absence de jeu cross-platform sur PS4

Et si Microsoft et Nintendo y mettent de la bonne volonté, pourquoi Sony ne veut-il pas ouvrir les jeux de sa console à des serveurs extérieurs ? Le journaliste Wesley Yin-Poole d’Eurogamer a été posé la question à Jim Ryan, le responsable marketing de la marque PlayStation. Et ses réponses sont à la fois très évasives et pleines de mauvaise foi. Extraits.

Nous ne sommes pas fondamentalement contre le jeu cross-platform. Nous l’avons déjà fait par le passé. Nous sommes toujours ouverts à la discussion avec les autres développeurs ou éditeurs qui veulent en parler. Malheureusement, il s’agit d’une discussion commerciale entre nous et d’autres parties, et je ne peux pas rentrer dans les détails de ces discussions sur ce sujet précis.

Selon Sony, il y aurait des enjeux commerciaux qui bloqueraient l’ouverture du jeu cross-platform sur la PS4. Le journaliste d’Eurogamer lui fait alors remarquer que ça ne va pas vraiment dans le sens des joueurs. Jim Ryan ajoute alors :

Nous devons prendre nos responsabilités vis-à-vis de notre base de joueurs. Les joueurs de Minecraft sont généralement assez jeunes. Et nous avons un contrat avec ces gens qui jouent en ligne avec nos services, que nous surveillons et qui restent à l’intérieur de l’univers PlayStation. Exposer ce qui est le plus souvent des enfants à des influences externes sur lesquelles nous n’avons aucun moyen d’interagir, c’est quelque chose à laquelle nous devons réfléchir de façon prudente.

Des réponses qui sonnent creux

Ce genre de réponses creuses, c’est ce que l’on fait quand on ne sait pas trop quoi répondre. Car tout est attaquable dans cette réponse. Nintendo, par exemple, est le premier à faire très attention au public jeune en posant de très nombreuses restrictions au jeu en ligne. Quant à la surveillance des serveurs, Sony ne regarde jamais ce qu’il se passe sur Rocket League, puisque ce sont les développeurs eux-mêmes qui gèrent les serveurs.

Dans une récente interview accordée au site Polygon, le vice-président de Psyonix, le développeur de Rocket League a clairement expliqué que Sony avait formellement interdit le jeu cross-platform sur PlayStation 4. Et ce, alors même que Psyonix dispose désormais de tous les outils et de toutes les connaissances pour le maîtriser parfaitement.

Bref, Sony ne veut pas que vous affrontiez les joueurs d’autres consoles et ce sera comme ça jusqu’à nouvel ordre.

Source: Source