Le premier ministre pakistanais confondu par une police de Microsoft Word dans une affaire de corruption

Sur le web

Par Pierre le

Nawaz Sharif est le Premier ministre du Pakistan et il est en ce moment dans la tourmente. Accusé de corruption, il pourrait bien tomber à cause d'une police Word. En effet, il s'est fait trahir par le Colibri...

La police enquête sur la police

Scandale qui touche le sommet du gouvernement pakistanais, le #Fontgate a été révélé par l’affaire Panama Papers. Le Premier Ministre Nawaz Sharif est accusé de corruption et d’avoir caché des fonds financiers via des sociétés et des biens immobiliers détenus par sa famille.

Une affaire qui a pris un tournant inattendu avec une nouvelle découverte des enquêteurs. En effet, dans l’un des documents transmis par la défense de l’homme d’état se trouve un document daté de 2006 des plus classiques en apparence.

Pourtant, les enquêteurs ont remarqué que la police utilisée dans ce document était Colibri… qui n’existait pas avant 2007 sur Word. Ainsi, cela corrobore l’une des hypothèses des enquêteurs qui veut que ce document soit antidaté, donc bidon, pour assurer la défense de Sharif.

Comme l’explique Numerama, la présence du Colibri dans le texte est suspecte, mais n’est pas non plus impossible, la police étant disponible en version bêta bien avant. Si la chose peut être un peu tirée par les cheveux, elle va pourtant dans le sens de Nawaz Sharif.

Mais reste maintenant à convaincre les enquêteurs ainsi que l’opinion publique pakistanaise.

Source: Source