Il « ghoste » sa femme sur une messagerie instantanée, elle obtient le divorce

Sur le web

Par Perrine.s le

Le mari lisait, mais ne répondait presque jamais aux messages que son épouse Mme Lin lui envoyait sur Line. Preuve supplémentaire des problèmes que le couple traversait et qui rendaient leur mariage intenable d’après la juge.

Crédits: Bhupinder Nayyar via Flickr

Avec les nouvelles technologies, les histoires d’amour changent et les divorces aussi, semble-t-il. Une juge taïwanaise vient de prononcer le divorce d’un couple en s’appuyant sur la pratique de « ghosting » de l’époux. Pendant près de six mois, il a ignoré les messages que sa femme lui envoyait via l’application Line. L’homme lisait bien les écrits, mais n’y répondait jamais. Même lors de l’hospitalisation de son épouse à la suite d’un accident de la route, il n’a répondu à aucun de ses messages. Tout comme WhatsApp, Line notifie en trois étapes les messages : lorsqu’ils sont bien envoyés, reçus et lus.

La juge aux affaires familiales Kao a estimé que les messages dans Line étaient une preuve importante qui démontrait clairement que les deux parties n’avaient pas une bonne communication. Elle rajoute : « un couple normal ne devrait pas se traiter mutuellement de la sorte ».

Une belle-famille toxique

L’époux quadragénaire et sa femme dans la cinquantaine étaient mariés depuis 2012 et rencontraient d’autres difficultés au sein de leur couple. Après leur emménagement dans la maison que l’homme partageait avec sa mère, son plus jeune frère et sa belle-sœur, Mme Lin devait payer la plupart des factures de la famille et d’autres dépenses. Sa belle-mère lui avait également demandé de faire un prêt pour payer les impôts de son beau-père. Une situation invraisemblable qui allait jusqu’à limiter le temps et la température de la douche de Mme Lin.

Divorces

L’homme pourra faire appel de la décision dès qu’il la recevra par mail. Bien que cela risque de ne jamais se produire car d’après la juge, il ne s’est présenté à aucune audience et n’a jamais répondu aux notifications qui lui ont été envoyées.

Il faudra encore patienter pour savoir si cette décision fera jurisprudence et si elle va inspirer des représentants de la justice dans d’autres pays pour prononcer des divorces.

Source: Source