Un farceur britannique s’amuse à berner la Maison Blanche grâce à de faux emails

Sur le web

Par Perrine.s le

Mieux que Dallas ou Les Feux de l’amour, les histoires de la Maison-Blanche. Dans le dernier épisode, des personnes haut placées répondent aux mails d’un Britannique, qui s’est fait passer pour des personnalités influentes.

Crédits: The White House

La preuve qu’on peut être expert en sécurité et se faire avoir comme un débutant avec une fausse adresse mail. C’est du moins l’expérience qu’a pu faire tout récemment Tom Bossert, avocat et actuel conseiller à la Sécurité intérieure du Président Trump. L’Américain a été victime d’un canular dont l’auteur est un Britannique désigné sur son compte Twitter sous @SINON_REBORN. Ce dernier a envoyé un mail à Bossert en se faisant passer pour Jared Kushner, gendre et conseiller du président.

Scaramucci tombé dans le panneau

Fort de son succès, le plaisantin a réitéré l’expérience avec pour nouvelle cible Anthony Scaramucci, directeur éclair de la communication de Trump. Avec cette autre victime, il a pris le nom de Reince Priebus, ex-chef de cabinet du président, qui vient lui aussi d’être remplacé. La réponse de Scaramucci à son message provocant n’a pas tardé à arriver et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’homme d’affaires est monté sur ses grands chevaux.

Dans une autre conversation, Scaramucci s’est encore fait piéger par l’internaute, pensant qu’il écrivait à Jon Huntsman Jr., le fraîchement nommé ambassadeur des États-Unis en Russie. L’Anglais est allé jusqu’à se faire passer pour Eric Trump, un des fils du président, qu’il a aussi piégé.

Pas un coup d’essai

Le farceur n’en est pas à sa première fois. Il y a quelques mois il a aussi réussi à tromper des grands noms de l’industrie américaine, notamment Lloyd Blankfein et Jes Staley, les PDG respectifs de Goldman Sachs et Barclays. On retrouve d’ailleurs sur son compte Twitter les mots doux échangés avec ses victimes.

Source: Source