Face à l’explosion du e-commerce, La Poste se résout à livrer le dimanche

Sur le web

Par Henri le

Le commerce en ligne a révolutionné la manière dont beaucoup de gens achètent leur produit. Et le service Chronopost a décidé de suivre le mouvement.

La période de Noël approche une nouvelle fois à grands pas et les services de livraison sont déjà sur le branle-bas de combat. Face à la demande exceptionnelle de l’année 2015 (deux millions de colis par jour), La Poste avait choisi d’assurer la livraison des Colissimo dans sept villes françaises : Paris, Bordeaux, Rennes, Lille, Reims, Nice et Lyon. Une initiative qui a fait réagir en haut lieu.

La progression du e-commerce est en effet sans appel. Les Français ont en effet dépensé 72 milliards d’euros sur le net en 2016. C’est 14,6 % de plus que l’année précédente, et montre un véritable changement dans nos mentalités.

Chronopost, une filiale de La Poste qui se spécialise dans la livraison express, va réitérer l’expérience après l’avoir testé un moment en partenariat avec Cdiscount. La fin de ce congé dominical ne concerne néanmoins pas tous les produits, explique La Poste au Monde.

« Chronopost ne livrera le dimanche que les achats effectués auprès de commerçants par des consommateurs, ou par des professionnels ouverts le dimanche. […] Si un particulier veut envoyer des clés le samedi pour qu’un ami les reçoive le lendemain, ça ne fonctionnera pas. »

Les syndicats ont déjà fait savoir qu’une grande partie de ces livraisons seraient confiées à des sous-traitants. Une conférence sera organisée le 14 septembre pour que l’entreprise dévoile en détail les modalités de ces livraisons.