Toys’R’Us fait faillite

Business

Par Olivier le

Avec l’essor du commerce en ligne, les magasins physiques n’ont plus vraiment la cote. Du moins ceux qui ne sont pas parvenus à se couler dans le moule des nouvelles habitudes de consommation.

Toys’R’Us est une de ces nouvelles victimes. Le réseau de magasins de jouets bien connu s’est déclaré en faillite aux Etats-Unis, une banqueroute qui ne signifie pas pour autant la fin définitive de l’enseigne. L’entreprise s’est en effet placée sous la protection de la loi afin d’avoir le temps de se restructurer à l’abri des exigences des créanciers. Cela ne peut durer qu’un temps et rien ne dit que la restructuration parviendra à sauver le groupe.

Concurrence d’internet

Dans un premier temps, l’objectif pour Toys’R’Us est de passer les fêtes de fin d’année, qui représentent habituellement 40% du chiffre d’affaires du groupe. Un prêt devrait lui être consenti pour tenter de ramasser la mise et poursuivre ses activités. Cet argent frais, c’est aussi une manière de rassurer des fournisseurs qui vont réclamer d’être payés très rapidement après livraison. Ces derniers craignent plus que tout une cessation de paiement.

La trésorerie est d’autant plus cruciale que Toys’R’Us a basé une bonne partie de sa stratégie commerciale sur les exclusivités. Dans ces conditions, pas question pour les fournisseurs de livrer à l’enseigne des produits recherchés sans voir la couleur de l’argent en retour.

L’entreprise compte 1.600 magasins à travers le monde, dont une cinquantaine en France. Ses comptes sont plombés par une dette de 5 milliards de dollars, et le groupe fait face à une concurrence accrue sur internet. Amazon est particulièrement populaire parmi les acheteurs de jouets, tandis que des enseignes à bas coût chipent les parts de marché.

Source: Source