Avec Richard Branson, Hyperloop One devient Virgin Hyperloop One et veut prendre un temps d’avance sur ses concurrents

Général

Par Fabio le

En signant un partenariat stratégique avec le milliardaire Richard Branson et le groupe Virgin, la société Hyperloop One – qui est une des sociétés s’affairant sur la technologie Hyperloop, parmi d’autres – vient d’avancer un peu plus ses pions dans cette nouvelle course technologique et commerciale.

Crédits : Hyperloop One

Une possible révolution

Depuis quelques mois, chaque start-up travaillant sur le sujet ambitionne de poser la première une portion de tunnel dans lequel, on le rappelle, des pods embarquant des voyageurs se déplaceront à plus de 1000 kilomètres à l’heure. Une véritable révolution du transport terrien que convoitent nombre d’entrepreneurs, dont le milliardaire britannique Richard Branson. Celui-ci a jeté son dévolu sur Hyperloop One, une entreprise américaine qui n’a pas chômé ces derniers temps sur le sujet puisqu’elle a ciblé 10 routes dans le monde où elle pourrait installer ses tubes, dont 2 en Europe, et conduit également un certain nombre d’essais sur des portions tests depuis quelques mois.

Mais on est encore loin d’un Paris-Amsterdam en 30 minutes, et ces sociétés ont besoin à la fois de capitaux mais aussi d’accords avec les régions et pays concernés par la mise en place de l’Hyperloop. En accueillant Richard Branson – créateur de Virgin Atlantic et Virgin Trains, notamment – comme investisseur et membre du conseil d’administration, Hyperloop One, qu’on appellera dorénavant Virgin Hyperloop One, veut passer la seconde et prendre un temps d’avance sur ses concurrents.

Le montant de l’opération n’a pas été divulgué, mais le Britannique, après avoir visité le site test d’Hyperloop One dans le Nevada cet été, s’est dit convaincu que cette technologie allait bouleverser le transport et la manière de l’envisager.

Source: Source