Hélas, le Google Pixel 2 XL est plus difficile à réparer que son petit frère

Smartphone

Par Henri le

Les Google Pixel 2 et Pixel 2 XL sont sortis hier aux États-Unis, et le célèbre site iFixit s’est penché dans leurs entrailles pour constater de leur réparabilité.

À l’heure où les smartphones haut de gamme commencent à coûter l’équivalent d’un SMIC, le fait de pouvoir facilement les réparer a son importance. C’est pour cela que les “chirurgiens” du site iFixit ont décidé d’ouvrir le dernier Google Pixel 2 XL et de lui attribuer une note de réparabilité.

Si ce dernier a obtenu la note raisonnable de 6/10 (ce qui est déjà mieux que l’iPhone ou le Galaxy S8), le site constate qu’il est plus difficile à réparer que le premier Pixel XL.

Crédits : iFixit

Du bon et du moins bon

Il faut préciser que ce dernier est désormais conçu par LG. HTC s’occupe en revanche du Pixel 2. Si le coréen a la réputation de fabriquer des produits assez faciles à réparer, certains détails peuvent déranger.

L’écran étant très fin, il est assez difficile de l’enlever sans prendre de risque. Une fois cette opération (délicate) effectuée, une bonne partie des composants reste accessible et donc facilement interchangeable.

Crédits : iFixit

Les experts déplorent en revanche le choix d’une batterie fixée grâce à un adhésif à languette. Ces modèles, qui se démocratisent de plus en plus, rendent difficile l’extraction de cette dernière. Un comble quand on sait que c’est un des composants les plus susceptibles d’être remplacés.

Même constat pour l’armature du téléphone, particulièrement difficile à désosser, car connecté à de nombreux câbles. Il faudra donc avancer prudemment (et s’y connaître) pour arriver à ses fins.