Facebook va lancer Messenger Kids pour convertir les plus jeunes

Sécurité

Par Henri le

Facebook a beau avoir 2,1 milliards d’abonnés, ce n’est toujours pas assez. Et nos petites têtes blondes (ou pas) pourraient rejoindre le réseau plus rapidement que prévu.

Vous pensiez que les nombreuses critiques concernant la collecte de données, le relais de “fake news” et l’aspect invasif de Facebook allaient calmer les ardeurs de la firme ? Il ne semble pas que cela soit le cas. Le groupe vient en effet d’annoncer l’arrivée prochaine de Messenger Kids, une version alternative de sa messagerie dédiée aux enfants.

Un projet qui a de quoi inquiéter les parents, inquiets de la revente des données collectées à leur insu, mais également à cause des prédateurs potentiels qui pourraient cibler ce réseau en particulier.

Afin de les rassurer, la firme a indiqué que la messagerie resterait toujours sous contrôle des parents, mais qu’elle sera également exempte de toute publicité. Elle souligne d’ailleurs que l’application est conforme à la réglementation concernant la protection des enfants sur Internet aux États-Unis.

En revanche, aucun filtre ou contrôle ne semble s’appliquer sur le langage utilisé (ou sa teneur) dans les discussions.

La société précise qu’il s’agirait d’un moyen efficace de contacter ses proches et que chaque ami doit être validé par un parent au préalable.

C’est d’ailleurs ces derniers qui doivent créer le compte. On comprend que Facebook, sans gagner directement de l’argent avec le service, s’assure par la suite un passage à la version normale dès que l’âge requis est atteint.