Facebook va bloquer les publicités des pages diffusant des fake news

Sur le web

Par Elodie le

Les pages détectées comme relayant des fake news pour augmenter son audience et générer des revenus publicitaires n’auront plus la possibilité de diffuser de la publicité sur le réseau social Facebook.

De la parole aux actes. Critiqué pour avoir laissé le réseau social se faire le relai de fausses informations et autres hoax durant l’élection américaine, Facebook a, bon gré, mal gré, renforcé sa lutte contre la diffusion de fake news, notamment en misant sur le fact checking opéré par une tierce partie indépendante.

Il faut dire que le réseau social a longtemps pratiqué la politique de l’autruche sur le sujet, en mettant en avant son rôle d’éditeur et non de médias à part entière pour se dégager de toute responsabilité et ne pas devenir un « arbitre de la vérité ».

La bourse ou la vie

Désormais, une coalition de médias internationaux spécialisés dans le fact checking a la tache de déterminer la véracité d’une information et d’y apposer un label. Permettant ainsi à Google et Facebook de s’attaquer au portefeuille des sites propageant de fausses informations en les privant de leurs outils publicitaires. Les annonceurs ne sont plus autorisés à diffuser leurs publicités sur des sites dont les articles ont été jugés comme faux par cette coalition de « fact checkers ».

Aujourd’hui, Facebook va plus loin et vise également les pages diffusant des fake news. Dans un communiqué publié en début de semaine, Satwik Shukla et Tessa Lyons, managers produits chez Facebook expliquent que « les pages partageant à plusieurs reprises des histoires marquées comme fausses […] ne pourront plus faire de publicité sur Facebook ». Une mesure visant à réduire la propagation de fausses informations sur la plateforme tout en empêchant ces pages de gagner de se faire de l’argent dessus.

Ces « récidivistes » utilisent en effet les publicités pour « construire une audience afin de pouvoir diffuser des fausses informations plus largement », indique le communiqué. Ces pages ne pourront plus diffuser d’annonces, sauf à stopper la publication de fausses informations. Alors, elles seront à nouveau « éligibles » aux publicités.

La lutte contre la désinformation est devenue un enjeu pour Facebook en ce qu’il « érode la confiance » des utilisateurs envers le réseau social.

Source: Source