Kengoro : un robot qui transpire pour rester frais

Général

Par Auré le

Les derniers prototypes de robots sont désormais capables d’accomplir des prouesses comme marcher, sauter ou encore courir avec aisance. Malgré tout, la plupart d’entre eux ont tendance à chauffer sous la contrainte provoquant une usure accélérée des pièces qui les composent.

Pour réduire ces risques d’usures prématurées, leurs créateurs les dotent le plus souvent de ventilateurs ou de dissipateurs thermiques ayant malheureusement tendance à augmenter le poids et la complexité des machines. C’est la raison pour laquelle une équipe de chercheurs du JSK Lab de l’Université de Tokyo s’est lancée dans la conception d’un robot humanoïde doté d’un système de refroidissement inspiré de la sudation.

Kengoro : le robot qui suinte

Mesurant 1,70 mètre de haut pour 56 kg, le robot du professeur Masayuki Inaba et son équipe est constitué d’un squelette en aluminium perméable. Imprimé en 3D, sa structure, proche de celle d’une éponge, serait capable de laisser passer l’eau. À l’aide de ses 108 moteurs et de son squelette poreux, Kengoro pourrait alors effectuer de longues séries de pompes et de nombreux autres exercices sans surchauffer, là où d’autres robots commenceraient à se déteriorer sous l’effort.

D’après les premiers tests effectués en laboratoire, cette méthode serait trois fois plus efficace que le refroidissement par air et également meilleure que les systèmes de refroidissement liquide par circulation d’eau à travers le squelette. Reste à savoir si ce procédé s’étendra à de nouveaux prototypes plus légers et encore plus performants que notre ami Kengoro.

Source: Source